#USLDASSE Pros Jeudi 01 Févr. 2024 à 16h00

Yvann Maçon : "Régler ces problèmes de constance"

De nouveau Stéphanois depuis quelques semaines, le numéro 27 de l'ASSE a évoqué son retour en Vert et le rendez-vous du week-end, face à son ancien club, Dunkerque ce samedi (15h).

Yvann, comment vas-tu ?

Je me sens bien physiquement. Mon premier match a été un peu plus difficile vers la fin de rencontre, justement car je manquais de condition. J’ai pu travailler les dix jours qui ont suivi. Ma sortie prématurée face à Amiens ? Ce n’est rien, j’ai fait des examens nécessaires qui n'ont rien révélé de particulier.


Comment s’est écrit ton retour à l’ASSE ?

J’ai toujours été en contact avec Loïc (Perrin) pendant mon prêt. Vu la situation à Tel Aviv, on s’est mis d’accord sur un retour. Avant de faire mes débuts, j’ai eu le temps de rencontrer les responsables des groupes de supporters. Il fallait faire le point. On l’a fait, ce que je n’avais pas pu faire avant mon départ en prêt. Je leur ai confié mon état d’esprit, on a parlé de la charge émotionnelle liée à la descente que je n’ai pas forcément su gérer. Je n’ai pas été sifflé ou mal accueilli, j’en suis très reconnaissant. Ça m’a permis de me mettre en confiance. 


Tu souhaitais repartir sur de nouvelles bases ?

L’ASSE est un club que je respecte, où je me sens chez moi. C’est ma première expérience professionnelle. J’ai pu découvrir l’équipe de France Espoirs grâce à Saint-Étienne. Ça a été un déchirement de quitter le club de cette façon. Là, je montre mon envie de jouer ici. Je me battrai tant que je serai sur le terrain. 


On doit aussi être solides et patients, notamment face aux blocs bas, qui nécessitent de mettre plus de rythme. 


Es-tu revenu changé ?

Mes expériences précédentes, notamment à l’étranger, m’ont fait mûrir. Au PFC, j’ai pris conscience de certaines choses. À Tel Aviv, où j’étais seul, loin de ma famille et handicapé par la barrière de la langue, j’en ai découvert d’autres. Ça m’a fait murir, ça m’a appris à gérer mes émotions, mes frustrations.


Côté terrain, l'ASSE rencontre des problèmes de régularité recurrents…

On essaie de régler ces problèmes de constance. On sait que c’est ce qui fait la différence sur une saison. Le coach a ciblé des points sur lesquels on doit travailler. On doit faire mieux dans la zone de vérité, entre autres. On doit aussi être solides et patients, notamment face aux blocs bas, qui nécessitent de mettre plus de rythme. 


Le match de ce samedi, contre ton ancien club, sera-t-il particulier pour toi ? 

C’est la première fois que je vais retrouver Dunkerque depuis que j'ai quitté le club pour m'engager à l'ASSE. Aujourd'hui, je n'y connais plus qu’un seul joueur car l’effectif a beaucoup changé mais ça sera particulier car Dunkerque est un club important pour moi. Il a compté dans mon parcours.

Fil infos

Vert l'Avenir

Ensemble, faisons de notre club une source d'engagement, à domicile et à l'extérieur,
car un club de football engagé est un club plus fort !

Palmarès

Logo hummel
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire