#ASSEOM Pros Vendredi 07 Mai 2021 à 16h05

Yvan Neyou : "Devenir un meilleur joueur"

Arrivé dans le Forez sur la pointe des crampons, le néo-international camerounais s'est révélé dès sa première saison de Ligue 1 Uber Eats mais il ne compte pas s'arrêter là.

Es-tu totalement remis de ta blessure à la cheville gauche qui t'a empêché de participer aux deux derniers matches ?

Elle va bien (sourire). Elle a un peu souffert mais je me sens à 100%. 


Comment as-tu vécu ces deux rencontres ?

J'étais mal après notre défaite face à Brest (1-2) et super heureux après la victoire à Montpellier (2-1). C'est compliqué à vivre. J'ai essayé de faire profiter Lucas (Gourna), qui est plus jeune que moi, de ma petite expérience et de lui donner des conseils. J'ai vu des trucs qu'il ne voyait pas forcément sur le terrain. En tout cas, à Montpellier, les gars ont été performants, solides techniquement et tactiquement au point. J'étais content pour eux.


Quels souvenirs gardes-tu de votre victoire à Marseille en tout début de saison (2-0) ?

Marseille était alors en pleine confiance mais on avait réussi une bonne performance. Les Marseillais avaient poussé en deuxième période mais on avait su résister. Le match de dimanche sera totalement différent car beaucoup de choses ont changé depuis. Il y a encore des points à grappiller pour se mettre définitivement à l'abri. On va tout donner.


As-tu douté lorsque l'équipe a été en difficulté?

Non, même s'il ne faut pas se le cacher, ç'a été compliqué. On n'était pas très bien classés. J'ai vécu un moment très fort lorsqu'on s'est imposés à Nîmes (2-0). On commençait à regarder derrière et ce succès nous a fait du bien. 


J'ai pris beaucoup plaisir parce que l'ASSE m'a donné la chance de jouer une compétition que je ne pensais pas disputer et d'enchaîner les matches. 

Espérais-tu évoluer à un tel niveau en arrivant à Saint-Etienne ?

Cette saison, j'ai pris beaucoup plaisir parce que l'ASSE m'a donné la chance de jouer une compétition que je ne pensais pas disputer et d'enchaîner les matches. Je profite de l'instant présent tout en continuant à travailler pour devenir un meilleur joueur. Il y a quelques semaines, un de mes amis m'a dit : "Tu te rends compte de la chance que tu as ? " Sur le moment, j'ai été incapable de lui répondre (sourire)...  


Comment vis-tu cette période si particulière liée à la Covid ?

Je suis comme un animal en cage ! Je dois évacuer la pression. Comment ? En écoutant de la musique ou en jouant à la "Play". 


Te sens-tu bien ici à Saint-Étienne ?

Oui. Je savais que Saint-Étienne était une ville de football mais à part l'ASSE et les Verts, je ne connaissais rien d'autre. Mais je m'y sens bien. C'est paisible, tranquille. Tout va bien même si, forcément, je regrette l'absence du public. En début de la saison, avec seulement 5 000 supporters, on sentait que rien ne pouvait nous arriver. Alors j'imagine un Chaudron plein ! Ça doit être quelque chose d'exceptionnel. J'ai en tête les images de la demi-finale de Coupe de France contre Rennes (2-1) et le but inscrit par Ryad (Boudebouz). C'était incroyable ! Je voudrais vivre de tels moments.

Fil infos

Palmarès

Logo AESIO Mutuelle
Logo le coq sportif
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire