Yohan Cabaye :

Yohan Cabaye : "L'ASSE, c'est mythique"

Le milieu de terrain international a officiellement été présenté aux médias ce samedi matin. À la veille du déplacement au Vélodrome, la dernière recrue de l’ASSE a confié sa joie de relever le challenge stéphanois.

Pros Samedi 31 Août 2019 à 12h05

Comment as-tu pris la décision de venir à l’ASSE ?

Ç’a été très facile. J’étais dans une situation compliquée, sans contrat et sans club. J’ai eu la chance que l’ASSE pense à moi pour m‘offrir l’opportunité de jouer. Je n’ai pas réfléchi très longtemps. Après avoir parlé avec le coach, j’ai fait mon choix. Le club est ambitieux, il y a une saison riche avec la coupe d’Europe. L’ASSE, c’est mythique. Le public est extraordinaire. Tous ces aspects font que je n’ai pas pu refuser la proposition.


Le fait de retrouver Mathieu Debuchy a-t-il compté ?

Mathieu, c’est l’aspect un peu plus personnel. Je l’ai appelé avant de venir. Ça me fait plaisir de le retrouver et de vivre un nouveau challenge avec lui. Il m’a parlé de tous les aspects positifs du club, comme jouer le haut de tableau dans un stade extraordinaire. Il me l’a confirmé même si je le savais déjà. Il m’a parlé de l’ambiance dans le vestiaire et que j’allais vite m’y intégrer.


Quel regard avais-tu sur l’ASSE avant d’y signer ?

Saint-Étienne a montré sur le terrain ces dernières saisons que c’est une équipe qui joue le haut de tableau. Il y a de l’ambition. Pour moi, l’ASSE a toujours été un très grand club. Quand un joueur a l’opportunité d’y signer, il sait que c’est un tournant dans sa carrière. C’est aussi pour ça que je suis ici.


Je viens avec mon caractère. Je suis là pour jouer le plus de matches possibles


Comment te sens-tu physiquement ?

Je me sens très bien. J’ai beaucoup travaillé ces six derniers mois. J’étais encore dans mon ancien club où je m’entretenais individuellement. Cet été, je me suis beaucoup préparé afin d’arriver dans mon nouveau club avec une bonne base physique. Il me manque un peu de ballon, un peu de repères. Ça va revenir très rapidement. Je suis motivé et déterminé. Le reste va venir. 


Quelles sont tes motivations sur un plan personnel ?

Je viens avec mon caractère. Je suis là pour jouer, forcément. Quand on prend de l’âge, l’expérience entre en jeu. Le groupe est très jeune. Il sera aussi important de pouvoir échanger, discuter avec tout le monde. Pouvoir être là pour aider le coach et le groupe. En tout cas, j’ai envie de jouer le plus possible.


Les six derniers mois sans jouer ont-ils été difficiles ?

C’était la première fois que je vivais ça. J’ai essayé de garder des objectifs en tête. Parfois, on se demande pourquoi on le fait. Il me restait un an de contrat. Quand on m’a dit qu’on ne voulait plus de moi, j’ai cherché un nouveau challenge. Je me suis posé des questions. Est-ce qu’un club allait penser à moi ? Le doute s’installe un petit peu mais je n’ai pas lâché. Je sais ce que c’est que d’être écarté, sans club. Au final, je suis récompensé car je me retrouve dans un club comme Saint-Étienne aujourd’hui. Je vais vivre intensément chaque moment.


Individuellement, le niveau de l'équipe est élevé. Il y a de la qualité de partout


Quel regard portes-tu sur le tirage au sort de l’UEFA Europa League ?

C’est un bon groupe. Ç’aurait pu être plus difficile. Wolfsburg est une très bonne équipe. Les équipes belges sont toujours compliquées. Je ne connais pas du tout les Ukrainiens, ce qui ne veut pas dire qu’on prendra six points contre eux. On peut espérer se qualifier. Il va falloir avoir le niveau nécessaire pour rivaliser avec ces trois adversaires.


Comment juges-tu tes nouveaux coéquipiers ?

Individuellement, le niveau de l’équipe est élevé. Il y a de très bons joueurs. L’état de forme physique des joueurs est très différent. Il va falloir un peu de temps pour que tout le monde soit au même niveau. Honnêtement, je ne me fais pas de soucis. Il y a de la qualité de partout dans le vestiaire. La saison dernière, les débuts avaient été compliqués puis l’équipe avait bien fini. C’est un exemple à avoir en tête.


Dans quel état d’esprit faudra-t-il être dimanche soir face à l’OM ?

Il ne faut avoir de crainte. C’est sûr que le résultat de mercredi est un peu difficile à encaisser. Maintenant, on ne peut plus le changer, c’est derrière nous. Il faut s’en servir pour rebondir et aller chercher un résultat à Marseille. Eux sortent d’une victoire. Il faudra avoir beaucoup de caractère pour faire un résultat là-bas.


Derniers articles

Suivez l'ASSE sur les réseaux sociaux et applications :