Yann M'Vila : "La Ligue Europa, ça serait kiffant"

Avant la réception de Bordeaux, le milieu de terrain a évoqué le sentiment de revanche qui anime les Verts et leur volonté de jouer l’Europe la saison prochaine.

Pros Vendredi 12 Avril 2019 à 14h47

As-tu évacué la frustration du match nul concédé à Amiens ?
C’est une rencontre à oublier. On voulait absolument gagner mais on s’est rendu le match difficile. Sur la motivation et l’état d’esprit ce n’était pas ça. Heureusement que nos adversaires au classement n’en ont pas profité.

Avec quel joueur te sens-tu le mieux dans l’entrejeu ?
Valentin Vada et Youssef Aït Bennasser sont deux joueurs très à l’aise techniquement, je me sens bien avec les deux. Pour moi, ça ne fait aucune différence sur le terrain. Quand c’est Rémy Cabella qui est avec moi au milieu de terrain, nos rôles sont bien repartis. Je me focalise sur les tâches défensives pour le couvrir et lui laisser la liberté de créer le jeu.

À quel match t’attends-tu contre Bordeaux ?
Bordeaux est dans un état d’esprit différent depuis quelques journées. Il va falloir se méfier de cette équipe. Chaque match est difficile mais il ne faut pas se mettre de pression. Chaque fois qu’on a pensé au classement, on a tellement voulu bien faire qu’on a loupé notre match. C’est pour ça qu’il faut ne penser qu’à nous et se concentrer sur notre match.


Je me plais à Saint-Étienne. Je suis heureux ici.


Le groupe sera-t-il animé par un esprit de revanche contre Bordeaux ?
C’est vrai que c’est la seule équipe à nous avoir battus à Geoffroy-Guichard après la trêve la saison dernière, et cette année, on a perdu chez eux. Il va falloir imposer notre style pour prendre les trois points et faire un bon match devant nos supporters d’autant que Bordeaux est un concurrent et que le classement est serré.

Quel objectif se donne le groupe pour cette fin de saison ?
Beaucoup d’entre nous pensent à la Ligue Europa. Moi aussi j’aimerais faire une coupe d’Europe avec Saint-Étienne, c’est un club qui le mérite. Quand on voit nos supporters en championnat, ça serait kiffant de voir l’ambiance qu’il y aurait en Europa League. Je rêve aussi de jouer la Ligue des Champions mes coéquipiers le savent mais ils ne le vivent pas comme une pression. C’est une compétition qui fait rêver tous les joueurs mais j’ai le temps. Je n’ai que 28 ans et je me plais à Saint-Étienne. Je suis heureux ici.

Derniers articles

Suivez l'ASSE sur les réseaux sociaux et applications :