#ASSESDR Anciens Verts Jeudi 12 Mai 2022 à 18h15

Un match-charnière dans l'Histoire des Verts

Lors du premier acte, disputé au stade Auguste-Delaune, une folie douce s'était invitée. Un instant magique. Et une passation de pouvoir, la transmission d'un flambeau. La presse loua une prestation XXL. Échevelée. France Soir évoqua "une première mi-temps absolument ébouriffante. Jamais peut-être deux équipes ne jouèrent une mi-temps de football à une telle allure, avec un sens aussi déterminé de l'efficacité. Ce fut ébouriffant, littéralement ébouriffant... un aperçu de ce que sera peut être un jour le "football rock and roll !"

Les Verts, qui avaient ouvert le score dès la première minute par Eugène N'Jo-Lea, l'avaient finalement emporté tout au bout du bout du suspense grâce à un but signé Rachid Mekhloufi inscrit à l'ultime seconde d'un match de légende au cours duquel Rémois et Stéphanois, en virtuoses accomplis, se rendirent coup pour coup d'éclat (4-5). 


Le match retour, qui avait déchaîné les passions et donné lieu à des records de spectateurs (près de 31 000 payants) et de recette (plus de 7 millions de francs !), fut en revanche moins enlevé. Crispé et crispant. Indécis et haché. L'ASSE, leader, rêvait d'un premier titre national. Reims et ses onze internationaux A ou B au coup d'envoi, entendaient non seulement refaire leur handicap de deux points sur des Foréziens dotés d'un potentiel offensif d'exception, mais également laver l'affront d'une élimination peu glorieuse de la Coupe de France face aux amateurs d'El Biar. Aucune des deux formations, drivées par Jean Snella et Albert Batteux, des entraîneurs hors pair, ne parviendra à forcer la décision : les Stéphanois étant sans doute privés d'un penalty sur un accrochage de Simon Zimmy sur Armand Fouillen quand Michel Hidalgo vit sa frappe repoussée par la transversale de Claude Abbes (0-0). "Nous avons préservé notre avantage au classement et possédons un goal-average très positif. Nous sommes toujours encore en lice pour le titre de Champion", se réjouira le technicien stéphanois dans les colonnes de "La Dépêche". Trois mois plus tard, l'ASSE fêtera le premier de ses dix titres.


24 février 1957

À Saint-Étienne (Stade Geoffroy-Guichard), AS Saint-Étienne et Stade Reims : 0-0.

Arbitre : Jacques Devillers; 30 968 spectateurs.

ASSE : Abbes, M. Tylinski, Wicart, R. Tylinski, Domingo, Ferrier, Fouillen, Mekhloufi, N'Jo Lea, Rijvers, Peyroche. Entraîneur : Jean Snella.

Reims : Jacquet - Zimmy, Jonquet, Schollhammer, Penverne, Siatka, Hidalgo, Glowacki, Fontaine, Leblond, Vincent. Entraîneur : Albert Batteux.

Fil infos

L'ASSE engagée auprès de l'ONU et l'UNFCCC

L'ambition ? La neutralité carbone avant 2040 !

Palmarès

Logo ZEbet
Logo le coq sportif
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire