Un 4-3 dans le Chaudron... 29 ans après!

Un 4-3 dans le Chaudron... 29 ans après!

Un scénario fou, 7 buts inscrits et un final à couper le souffle : les supporters stéphanois ont vécu une belle après-midi ce dimanche, face à Angers (4-3). Un score qu’ils n’avaient plus vécu depuis presque trois décennies.

Pros Dimanche 04 Novembre 2018 à 20h59

C’est le genre de matches qui ne se vit qu’une fois dans une carrière. Même Jean-Louis Gasset, dont le vécu dans le monde du football est l’un des plus fournis de l’Hexagone, l’a reconnu : impossible de prévoir le scénario qu’ont vécu les 22 acteurs et les 22000 spectateurs de la rencontre face au SCO Angers, ce dimanche.

Au-delà des faits de match, et de la rapidité avec laquelle se sont enchaînées les réalisations, il y a d’abord le résultat final. 4-3, soit 7 buts dans une même rencontre à Geoffroy-Guichard : il faut remonter au 21 octobre 1989 pour trouver trace d’un match aussi riche en rebondissements. Ce soir-là, les Verts de Robert Herbin dominaient le FC Metz sur le même score. Mais, les supporters présents dans les travées du Chaudron avaient alors vécu une sortie bien plus tranquille : en tête grâce à Laurent Fournier (4e), les Stéphanois menaient 4-2 à l’entame du temps additionnel, grâce à Philippe Tibeuf (23e), Pierre Haon (38e) et Étienne Mendy (56e). La réduction de l’écart messine, en toute fin de rencontre, n’avait pas eu d’incidence.

Lors de cette même saison 1989-1990, quelques mois plus tard, les Verts s’étaient à nouveau imposés sur le score de 4-3. C’était en 8e de finale de Coupe de France face à l’US Valenciennes-Anzin grâce aux mêmes protagonistes : Pierre Haon avait signé un doublé, alors qu’Etienne Mendy et Laurent Fournier y étaient également allés de leur but. Il avait fallu attendre la prolongation pour voir les Stéphanois s’imposer. Comme ce dimanche face à Angers, les Verts étaient menés 3-2 avant de renverser la vapeur.

Un autre souvenir de la sorte remontera sans doute à la mémoire des supporters stéphanois. Un mythique 5-4 remporté face au Montpellier de Patrice Loko et Rui Pataca le 16 février 2000. Menés 0-2, les Verts avaient inscrits 4 buts consécutifs pour prendre deux longueurs d’avance. Mais, le MHSC était revenu à 4-4 en moins de deux minutes. José Aloisio, à la 82e minute, avait finalement inscrit le but vainqueur dans un froid polaire et sous des flocons de neige. Au pied du Kop Sud. 18 ans avant Romain Hamouma.

Derniers articles

Suivez l'ASSE sur les réseaux sociaux et applications :