T.Kolodziejczak :

T.Kolodziejczak : "Je savais que j'allais revenir"

De retour à l’ASSE après une saison réussie, le défenseur a expliqué les raisons de son choix. Et s’est montré heureux de retrouver un groupe qu’il connaît bien.

Pros Lundi 26 Août 2019 à 14h48

Comment as-tu vécu la période d’attente entre ton départ et ton retour à l’ASSE ?

Je savais que ça allait prendre du temps. J’ai été patient. J’avais envie de revenir et le club voulait que je revienne. J’étais préparé à attendre et, aujourd’hui, je suis très heureux que tout se soit décanté. Dans ma tête, c’était clair depuis le dernier match de la saison dernière : je savais que j’allais revenir à l’ASSE. J’avais confiance en mes dirigeants et en David Wantier, que j’ai eu tous les jours au téléphone. J’étais préparé mentalement à ce que ce soit long.


Pourquoi avoir choisi de revenir à l’ASSE ?

On joue l’Europe, le groupe est une vraie bande de potes et je voulais trouver un équilibre. Faire une deuxième voire une troisième saison au même niveau. Le fait que ce soit un nouveau prêt ne me dérange pas. Les deux clubs ont trouvé un accord comme ça. Je voulais continuer l’aventure. On vient de faire une grosse saison et, désormais, on a quatre compétitions à disputer. L’objectif, c’est d’essayer de faire encore mieux. Ce sera difficile mais on a l’équipe pour.


N’est-ce pas trop compliqué de reprendre l’entraînement plus tard que le groupe ?

Je me suis préparé physiquement en attendant que mon transfert soit officialisé. Mentalement, je suis assez fort et je n’ai pas douté. J’ai anticipé en travaillant avant. J’ai désormais repris avec le ballon. Pour moi, tout est normal. Je suis prêt à jouer, même si je ne suis pas encore à 100%.


J’ai pu voir que les supporters attendaient mon arrivée. Ils m'ont envoyé des messages de soutien sur les réseaux sociaux et ça m’a fait plaisir

Comment le groupe t’a accueilli ?

J’ai pu voir qu’il y a toujours la même ambiance, malgré les départs et les arrivées du mercato. Rémy Cabella mis à part, le noyau dur est resté. Le cadre est le même. Tout le monde était content de me revoir. J’ai eu des nouvelles pendant mon passage au Mexique. J’ai également pu voir que les supporters attendaient mon arrivée. Ils m'ont envoyé des messages de soutien sur les réseaux sociaux et ça m’a fait plaisir.


Comment juges-tu les deux premiers matches de l’équipe ?

Les nouveaux ont un gros potentiel. Le vestiaire est étoffé, tout le monde aura du temps de jeu. Il faudra trouver un équilibre car la Coupe d’Europe prendra beaucoup d’énergie. À Dijon, on a démarré fort. On a ensuite un peu peiné physiquement. Comme la saison dernière, on aura besoin de trois ou quatre matches pour se régler. Contre Brest, on aurait pu et dû faire mieux. Jouer sous cette chaleur, à 15h, n’était pas évident. Je pense qu’on va être attendus. On l’a vu la semaine dernière : d’entrée, Brest s'est mis en bloc bas et a défendu. Il faut être prêt à faire une grosse saison.

Derniers articles

Suivez l'ASSE sur les réseaux sociaux et applications :