Stéphane Ruffier:

Stéphane Ruffier: "Retrouver la Coupe d'Europe"

Avant de se déplacer en Bretagne, pour affronter Guingamp ce samedi à 20h, le portier de l'ASSE a évoqué les premières échéances de l'année 2019 pour les Verts.

Pros Jeudi 10 Janvier 2019 à 16h47

Dans quelle ambiance as-tu passé les fêtes de fin d'année?
Quand les résultats vont, l'ambiance va. Cette année, on va essayer de continuer sur la même lancée qu'en 2018, de poursuivre notre série et aller chercher des points à l'extérieur. On n'a pas d'objectif clairement déclaré mais on est des compétiteurs. On veut aller chercher une place européenne.

Comment juges-tu la position de l'ASSE au classement?
On a eu pas mal de décisions sifflées contre nous comme à Nice ou Bordeaux ce qui fait qu'aujourd'hui, on a moins de ponts mais il faut faire avec. La VAR fait partie du foot maintenant. Pour le moment, elle n'a pas joué en notre faveur mais il faut espérer que ça s'équilibre d'ici la fin de saison.

Que penses-tu de la défense stéphanoise?
Notre équipe joue plus, donc on s'expose plus. Je regrette qu'on ait pris plusieurs buts sur coups de pied arrête ou penalty, ça plombe un peu notre classement défensif. Cette saison, on prend peut-être plus de buts que les saisons passées mais on en marque plus également. Le beau jeu doit faire plaisir aux supporters. Le fait de jouer à quatre ou à cinq défenseurs ne change rien pour moi. Je suis habitué à jouer dans tous les systèmes de jeu.

Quel est le secret de ta régularité?
C'est la remise en question permanente après un entraînement ou un match. Il ne faut pas se voir plus beau que les autres, rester humble et travailler. On me reproche peut-être de ne pas être plus visible, de ne pas parler plus mais c'est ma philosophie. Je laisse de côté les critiques car je sais où je veux aller. Je préfère être discret et être là tous les week-ends sur les terrains.


Jean-Louis Gasset est un grand entraîneur


Quel regard portes-tu sur Jean-Louis Gasset?
C'est un grand entraîneur, son passé parle pour lui. Il nous a apporté beaucoup de professionnalisme dans la préparation des matches. Il a une connaissance du foot hors-norme et il sait parler aux joueurs. Il a toujours les mots justes tant pour nous piquer que pour nous complimenter. C'est ce qui fait qu'il est un entraîneur très respecté par ses joueurs.


Fabrice Grange, entraîneur des gardiens de l'ASSE, a-t-il compté dans ton évolution?
Fabrice (Grange) a contribué à ma progression. Tout le monde sait qu'on a beaucoup d'affinités, même en dehors du terrain. Certains ne le comprendront peut-être pas mais c'est comme ça. Fabrice est là pour me faire travailler, pour me dire les choses, on sait se remettre en question quand il faut. On forme un duo qui marche bien.


Te vois-tu finir ta carrière au sein de l'ASSE?
Je suis très bien ici et une chose est sûre, je ne partirai pas d'un club qui est dans le top 5 français pour aller jouer le ventre mou ou le maintien d'un championnat étranger juste pour gagner plus d'argent. Ça ne m'intéresse pas. Ce que je veux c'est prendre du plaisir. Mon bonheur, c'est de jouer de grands matches dans un grand club. C'est ce qu'est Saint-Étienne.


Après la qualification en 16e de finale, la Coupe de France peut-elle être un objectif pour l'ASSE?
En Coupe de France, rien n'est acquis. Ce n'est pas parce qu'on est l'AS Saint-Étienne qu'on ne peut pas perdre contre Dijon ou une autre équipe. Sur un match, ça peut ne pas tourner en notre faveur. Tous les matches sont difficiles. La victoire de Guingamp face à Paris (Coupe de la Ligue) peut donner des idées mais, comme pour le championnat, il faudra prendre les matches les uns après les autres.

À propos du championnat, la semaine prochaine va être marquée par deux chocs…
C'est pour ces matches contre Marseille ou Lyon qu'on est footballeur. On aura la chance de jouer à domicile alors ça sera à nous de faire en sorte de l'emporter. Mais je ne pense pas à ces équipes pour le moment. Cette semaine, personne n'a parlé de Marseille ou de Lyon. Tout le monde est focalisé sur Guingamp. Ce qui nous importe, c'est toujours le prochain match.

Que penses-tu de l'En Avant, le prochain adversaire de l'ASSE?
Guingamp n'est plus la même équipe. Ils ont un nouvel entraîneur, une nouvelle philosophie de jeu, et un effectif qui va continuer à se renforcer. Ils sont quand même allés battre Paris à domicile alors ils seront forcément en confiance chez eux mais on ira là-bas pour aller chercher des points. À nous de rester sur notre bonne dynamique, de prendre des points à l'extérieur pour atteindre nos objectifs parce qu'on n'est pas là pour rêver. On prend les matches les uns après les autres parce qu'on veut tous aller le plus haut possible pour disputer la coupe d'Europe. On a envie de retrouver ça, de redonner ça aux supporters et au club. Même s'iI y aura peut-être une place qualificative en moins, je pense qu'on a les moyens de finir européens sans compter sur les titres de Paris.

L'ASSE a-t-elle une chance de finir sur le podium?
C'est peut-être l'année ou jamais mais si ça doit se faire ça passera par nos performances. Dire qu'on veut finir sur le podium c'est bien, mais il faut faire les choses. Je n'ai pas de doute sur la qualité de notre équipe ou sur nos capacités. Maintenant, il faut être au rendez-vous tous les week-ends. Pour le moment, on est à 4 points du deuxième (Lille). On est un peu derrière, mais on est là. Jouer les cinq premières places est toujours difficile car le championnat est long et le niveau de la Ligue 1 est devenu plus élevé, même les grands joueurs venant de l'étranger s'en rendent compte. Pour jouer les premières places, il faut qu'on prenne des points à l'extérieur et remporter les grands matches.

Derniers articles

Suivez l'ASSE sur les réseaux sociaux et applications :