Stéphane Ruffier:

Stéphane Ruffier: "On a un public extraordinaire"

Le portier des Verts, qui fête ses 32 ans aujourd'hui, a été impressionnant mardi dernier à Toulouse où il a contribué au succès des Verts. Il espère voir son équipe conclure sa semaine à trois matches en beauté face à des Monégasques qu'il connait bien.

Pros Jeudi 27 Septembre 2018 à 17h53

Tu fêtes ton 32e anniversaire aujourd'hui. C'est l'âge de la maturité?
On dit souvent que les plus belles années commencent à la trentaine. Avec l'expérience, on voit les choses différemment. Aujourd'hui, j'ai 32 ans, je prends plus de recul mais je prends toujours autant de plaisir, c'est le plus important.

Comment as-tu digéré le but encaissé contre Caen?
Je ne me suis pas pris la tête avec ça, ce n'est que ma deuxième boulette en trois ans, ça reste anodin. L'erreur est humaine, ça arrive à tout le monde. Une fois que c'est fait, c'est fait. Le principal c'est que j'ai la chance de jouer avec des coéquipiers qui ont su revenir au score pour gagner ce match. C'est là qu'on a vu la force de l'équipe. Que ce soit moi ou un autre, on est tous là pour sortir l'équipe de la difficulté.

As-tu été touché par le soutien du public à cet instant précis?
Je n'ai aucun doute sur le public, sur cette ville. On a un public extraordinaire. Même dans les mauvais moments, les gens ne m'ont jamais critiqué. Ils sont contents de mon travail, ils savent l'homme que je suis. Ils ont scandé mon nom (après le but encaissé contre Caen), c'est une belle preuve de reconnaissance, je les remercie énormément. J'ai beaucoup d'affection pour eux également.

Ta prestation contre Toulouse montre que tu es vite passé à autre chose.
Oui, je ne suis pas resté sur mon erreur parce que je prends les matches les uns après les autres. Toulouse était un autre match, on avait à cœur d'enchaîner avec une deuxième victoire. On a pris six points mais il nous reste un dernier match contre Monaco pour finir le travail en beauté.

L'ASSE a-t-elle terminé sa période de rodage?
On est resté sur le même état d'esprit que la saison dernière. Depuis la reprise, de jolis noms ont rejoint l'équipe pour former un groupe de qualité. Sur le papier, c'est la plus belle équipe que j'aie connu à Saint-Étienne, c'est évident. Il y a des joueurs de tempérament avec de bonnes mentalités. Je ne suis pas surpris de voir l'ambiance qu'il y a sur le terrain et dans le vestiaire. Comme le coach a pu le dire, on était en rodage sur les premiers mois mais je pense qu'on a trouvé notre rythme aujourd'hui. On va essayer de rester sur ces performances le plus longtemps possible même si on sait qu'il y aura des moments difficiles, tous les clubs passeront par là.


On sait qu'on a groupe de qualité, avec des joueurs qui veulent être en haut. Quand des joueurs de cette qualité ont cette ambition, ils font ce qu'il faut pour. 


Partages-tu l'opinion de plusieurs spécialistes qui prédisent aux Verts une très belle saison?
On laisse les observateurs nous positionner où ils veulent. On sait qu'on a groupe de qualité, avec des joueurs qui veulent être en haut. Quand des joueurs de cette qualité ont cette ambition, ils font ce qu'il faut pour. Le sérieux et l'expérience de Jean-Louis Gasset et Ghislain (Printant) ont su nous transmettre cette exigence du haut-niveau. Le coach a été recruté pour ramener l'ASSE où elle doit être: au niveau des places européennes.

Que t'inspire la venue de Monaco, ce vendredi?
Je n'ai connu que deux clubs dans ma carrière: Monaco et Sainté. Ce sont mes deux clubs de cœur, deux clubs où j'ai tout connu. J'avais 14 ans quand je suis arrivé à Monaco et quand j'en suis parti, j'en avais 24. J'ai connu du bon et du mauvais mais il y a des choses qui restent. Là-bas, des gens m'ont mis numéro 1, devant Flavio Roma. À propos du match de demain (vendredi), Monaco reste une grosse affiche malgré son début de saison compliqué. Quand une équipe comme ça est blessée, il faut se méfier. D'autant que l'année dernière, on avait pris une gifle à un moment où on était dans une mauvaise période mais demain est un autre jour. Depuis le temps, on a eu le temps de balayer ce mauvais souvenir.

Selon toi, la Ligue 1 Conforama est-elle encore plus relevée cette saison?
Les matches sont très difficiles à gagner même contre les équipes qui arrivent de Ligue 2. De grands noms commencent à arriver en France, ça ne peut que bonifier le championnat et le rendre plus attractif.

Derniers articles

Suivez l'ASSE sur les réseaux sociaux et applications :