Pros Samedi 26 Octobre 2019 à 13h43

Ryad Boudebouz : "On a besoin de points"

Le milieu de terrain stéphanois entend continuer la série de trois victoires consécutives et engranger des points et de la confiance face à Amiens (dimanche, 17h).

Quel regard portes-tu sur le match de jeudi dernier face à Oleksandria ?
On aurait voulu gagner. Si on analyse le match, on a les opportunités pour le faire. On doit être plus tueurs devant. Maintenant, il nous faudra un exploit là-bas et battre ensuite La Gantoise à la maison. La qualification est encore jouable. On y croit. Tant qu’on est dans le coup mathématiquement, on se battra pour être dans les deux premiers du groupe.


Comment juges-tu tes dernières prestations ?

Je commence à récupérer de bonnes sensations. J’essaie de travailler, d’écouter les consignes du coach. Mon début de saison a été difficile. À la fois personnellement et collectivement. On est de grands garçons, il faut faire face, inverser la tendance. C’est là où l’on voit les vrais hommes. Dernièrement, on commence à revivre. Et on remonte au classement.


Quelles clés utilises-tu quand la situation est difficile ?

Je travaille. Je reste avec mes proches, je me concentre sur le boulot à réaliser, ce que je dois améliorer. Les critiques font partie du métier. J’essaie de tirer le positif, profiter du magnifique métier qu’on fait. En Espagne, j’ai eu des périodes difficiles. Ça m’a permis de mûrir. 


Le Derby, c’était le match idéal pour répondre et réagir.

Même quand individuellement tu es moins bien ?

J’ai toujours envie de jouer. Quand l’équipe fait un bon match, comme contre Wolfsburg, je ne peux pas me permettre de montrer que je suis frustré. On est des compétiteurs, on a tous envie d’être sur le terrain. J’avais la rage mais l’équipe a fait un très bon match. Trois jours plus tard, me voir titulaire face à Lyon m’a donné un coup de boost. Quand j’ai vu Robert (Beric) marquer, j’étais très content, heureux, soulagé. J’avais envie de montrer que la situation m’énervait. Je voulais prouver que je pouvais aider le club. Le Derby, c’était le match idéal pour répondre et réagir.


Que faudra-t-il pour continuer la série positive de trois victoires consécutives dimanche face à Amiens ?

La confiance. On a besoin de points. Comme le coach l’a dit, on est en retard sur le plan comptable. Gagner dimanche nous permettrait de nous rapprocher des bonnes places. Avec de la rigueur, des efforts ensemble, on y arrivera. Il y a un enchaînement de deux matches à domicile. Ils seront importants pour la fin de l’année. À Bordeaux, on est restés concentrés. Ce n’était pas toujours beau, mais on a été solides et on a pris trois points. Pour le moment, on se contente de gagner.

Expériences ASSE

Palmarès