Pros Mardi 24 Septembre 2019 à 16h00

Romain Hamouma : "Une équipe peinée par la situation"

L’attaquant stéphanois n’a pas fui ses responsabilités et a délivré un message d’unité à la veille du match face au FC Metz.

Comment le groupe traverse-t-il cette passe difficile ?

On vit mal la situation, forcément. Ce n'est pas le début de saison qu'on imaginait, mais ce n'est qu'un début de saison. On a une possibilité de réagir. C’est difficile mais on va rester soudés car on a besoin de tout le monde. On va surmonter ça. Le calendrier nous offre la chance de rejouer rapidement et d’évacuer les doutes


Qu’est-ce qui a manqué ces dernières semaines ?

Face à Toulouse, on a été cohérent. On a poussé, on aurait mérité de marquer un troisième but et de gagner. Ça aurait pu nous donner de la confiance pour la suite. À Gand, on prend un but rapidement et ça nous fait mal. A Angers, c'est le but encaissé en début de deuxième période qui nous fragilise. Le manque de confiance est la principale cause de nos mauvais résultats. On a de très bons joueurs mais ça ne suffit pas. Collectivement, on doit être plus forts. Le ressort, c’est celui-là : le collectif. On a connu une situation compliquée il y a deux ans et cette expérience doit nous servir pour surmonter ce passage difficile.


Sens-tu les joueurs conscients de la situation ?

Bien sûr ! On est vraiment concernés par tout ce qui se passe. Tout le monde échange. On est derrière le coach comme on l’a toujours été. On est malheureux de cette situation, lui comme nous. On est à fond avec lui. C’est une période difficile, mais on doit être solidaire de notre entraîneur comme lui l’est avec nous. Il faut lui rendre la confiance qu’il nous a accordée. À nous de nous remettre en cause et de remettre le club là où il doit être.


J’ai une énorme confiance en ce groupe. On a la capacité de renverser cette situation.

Dans quel état d’esprit abordes-tu le match contre Metz ?

C’est du football, du sport. On est des hommes et on va assumer devant notre public. Ça reste un rapport de forces pour lequel on doit être déterminés à gagner. C’est tout! Gagner serait un pansement. Et, obligatoirement, il faudra une confirmation derrière. Le match de demain (mercredi) est très important, on le sait tous. Il faut l’aborder avec beaucoup de sérénité. Il ne faut pas paniquer, ça ne servirait à rien.


On te sent déterminé à réagir.

Le vestiaire est unanime. L'équipe est peinée par la situation. J’en suis déçu car on travaille à l’entraînement et, quand il y a un point négatif dans un match, on a des coups de moins bien. La confiance est la base du sport. Peu importe le joueur, peu importe sa qualité. La confiance vient en séance, en réussissant des choses. C’est un tout. On doit rester solidaires, ensemble. Si c’est le cas, on s’en sortira. Le coach fait du bon travail. Je suis derrière le coach. C’est quelqu’un de très bien. Les joueurs doivent être focalisés sur le match de demain (mercredi) et sur le fait de réussir une bonne performance.


Dans ce contexte, l’appui du public stéphanois peut-il être un atout majeur?

On a besoin de nos supporters. Ils nous soutiennent, nous poussent. Ils étaient 1000 à Gand. On a le devoir de les rendre fiers. Je vous jure qu’on est capable de mieux. J’ai une énorme confiance en ce groupe. Notre capitaine, Loïc Perrin, est un relais. Beaucoup de cadres entourent ce groupe. Les entraîneurs adjoints nous aident et nous mettent dans les meilleures conditions. On a la capacité de renverser cette situation.

Expériences ASSE

Palmarès