VŒUX AUX PARTENAIRES Pros Jeudi 16 Janvier 2020 à 16h06

Roland Romeyer: "Une période de reconstruction"

Lors de la présentation des vœux du club aux partenaires, le Président a insisté sur le nécessaire changement de cap opéré avec la nomination de Claude Puel au poste de manager général.

Ce jeudi, dans le cadre du Domaine de La Charpinière, Roland Romeyer a présenté les vœux de l'AS Saint-Étienne à l'ensemble des partenaires du club. Devant 400 dirigeants d'entreprises, le Président de l'ASSE est revenu, en préambule, sur la dernière décennie, en rappelant les principales performances réussies - victoires en finale de la Coupe de la Ligue 2013 et en finale de la Coupe Gambardella 2019, 4 places dans le Top 5 de Ligue 1 Conforama, 5 participations à l'UEFA Europa League soit 42 matches européens disputés depuis 2013 - ainsi que les grands projets mis en œuvre : rachat et réfection du centre d'entraînement de L'Étrat, ouverture du Musée des Verts avec près de 300 000 visiteurs déjà conquis, création de l'association ASSE Cœur-Vert, laquelle a redistribué 2 millions d'euros depuis 2011 : "Ces résultats et ces projets, nous les avons réalisés grâce à des investissements importants, à l’engagement de toutes les forces vives du club et à votre soutien, a-t-il expliqué. En dix ans, nous avons doublé notre budget et atteint les limites de notre potentiel économique." 


Roland Romeyer a justifié le changement de cap opéré avec la nomination de Claude Puel au poste de manager général par une obligation économique: "Il y a une autre voie pour réussir des performances, continuer à s’inscrire dans le haut du tableau et assurer la pérennité du club. Cette voie, c’est celle de la formation, du développement de jeunes talents. C’est la voie que nous avons choisie avec Claude Puel, notre manager général, et Xavier Thuilot, notre Directeur général des services. C’est une voie adaptée à la dimension économique du club et de son territoire. C’est aussi une voie qui correspond à notre identité." 


Nous avons atteint un plafond de verre que nous ne pouvons pas briser sous peine de mettre l’ASSE en danger sur le plan financier.

"L’histoire montre que notre club a réussi de grandes performances – et pas seulement dans un passé lointain – en s’appuyant justement sur des jeunes formés au club, a-t-il insisté. Dans le groupe vainqueur de la Coupe de la Ligue en 2013, figuraient déjà plusieurs joueurs issus de notre centre de formation : Loïc Perrin, Jessy Moulin, Faouzi Ghoulam, Kurt Zouma, Josuha Guilavogui. Ces deux dernières années, nous avons consenti des investissements très importants pour répondre à une urgence sportive en recrutant des joueurs internationaux expérimentés. Ces investissements se sont révélés payants à court terme puisqu’ils nous ont permis, dans un premier temps, de revenir dans la course à une qualification européenne, puis, dans un second temps, d’obtenir une 4e place et de participer à une nouvelle campagne européenne. Depuis 2015, notre masse salariale a augmenté de 40 %. Cette augmentation est d’autant plus considérable que l’économie des clubs de football est fragile car étroitement liée aux droits télé et donc aux résultats sportifs. Nous avons atteint un plafond de verre que nous ne pouvons pas briser sous peine de mettre l’ASSE en danger sur le plan financier. Lors des 9 dernières saisons, nous avons présenté à la DNCG des comptes équilibrés. "


Le Président de l'ASSE s'est dit confiant sur la capacité du club à relever ce nouveau challenge: "Aujourd’hui nous traversons une passe difficile mais qui s’explique facilement compte tenu notamment du nombre de joueurs absents depuis deux mois, a-t-il souligné. Néanmoins, plusieurs jeunes issus du centre de formation sont apparus dans le groupe professionnel. Certains se sont affirmés. Nous sommes dans une période de reconstruction. Cette situation, qui ne m’inquiète pas du tout, réclame des vertus qui sont chères à l’ASSE : l'union, le courage et l'effort. C'est avec ce bagage qu'on remporte des victoires. Nous sommes tous convaincus au sein du club que l’ASSE peut être compétitive en empruntant la voie de la formation et du développement de jeunes talents, ce qui n’exclut pas, contrairement à ce que j’ai pu lire, le rôle et l’apport de joueurs plus expérimentés. Claude Puel est le manager qu’il nous fallait pour porter un tel projet et initier le changement. Il a une vision qui dépasse le regard du simple technicien. Il a totalement intégré les enjeux économiques. Il a des valeurs et une grande expérience. Partout où il est passé, il a toujours eu cette volonté de construire, de faire progresser ses joueurs."



Expériences ASSE

Palmarès