Roland Romeyer :

Roland Romeyer : "Le plus grand entraîneur"

Le Président de l’ASSE a rendu hommage à Jean-Louis Gasset, dont le départ à la fin de la saison a été officialisé ce mardi.

Pros Mardi 21 Mai 2019 à 18h25

Le départ de Jean-Louis Gasset

"On a discuté à trois avec Bernard Caïazzo (Président du Conseil de surveillance). Je sentais que Jean-Louis voulait prendre une décision. Je suis quelqu’un qui ne parle pas. Il n’y a pas eu de déclaration de ma part. On a discuté franchement avec Jean-Louis, comme à chaque fois. Il m’a fait part de sa décision d’arrêter. J’ai passé un week-end particulier avec la qualification pour l’UEFA Europa League, l’émotion du Peuple Vert. Mais, à l’intérieur de mon cœur, je savais que le plus difficile commençait. Lundi, à 9h30, quand Jean-Louis a frappé à ma porte et qu’il m’a confirmé qu’il arrêtait, j’ai ressenti beaucoup de tristesse. On avait un accord moral: il était libre de choisir. J’accepte et respecte sa décision avec grand regret. Le perdre me fait mal."


L’empreinte d’un grand coach

"Pour moi, Jean-Louis est le plus grand entraîneur passé par l’ASSE depuis que je suis Président du club. Il a rempli deux objectifs très difficiles à atteindre. Quand je l’ai appelé, j’ai songé à ses qualités, sa gouaille, sa connaissance des hommes et son management. La plupart des supporters ont la même analyse que moi. Aujourd’hui, Jean-Louis a 65 ans. Entraîner un club comme l’ASSE est compliqué. Il y a une histoire, une ville de football, des supporters dans toute la France et des Stéphanois qui s’accrochent à ce club car économiquement la région souffre. Je ne le remercierai jamais assez d’avoir apporté de la joie et de la fierté à l’ensemble du Peuple Vert."


Le successeur de Jean-Louis Gasset

"La décision de Jean-Louis m’a été donnée hier (lundi). On avait pensé prendre un peu de temps pour qu’il puisse annoncer aux joueurs et au staff sa décision. On pensait organiser une conférence de presse ce jeudi. Mon téléphone n’a pas cessé de sonner. Saint-Étienne intéresse beaucoup de monde. On verra d’ici peu, je l’espère, et je verrai avec mon associé. Je demanderai également des conseils à quelques personnes dont Jean-Louis Gasset. J’ai écouté ce qu’il m’a dit. Il n’oubliera pas Saint-Étienne. C’est un homme de parole. Je compte sur lui pour nous aider à continuer ce qu’il a commencé il y a 18 mois. Nous essaierons de trouver l’entraîneur qui, à notre avis, sera le plus compétent pour mener à bien le futur du club."


Une situation sportive et économique positive

"En tant qu’actionnaire du club et gestionnaire de l’ASSE, j’ai mené à bien ma mission du Président du Directoire depuis 2010. On est le seul à club en France à avoir présenté des comptes positifs à la DNCG. La saison dernière, Jean-Louis a demandé des joueurs capables de nous sortir de l’ornière. C’était pour six mois. Des joueurs en échec dans leurs clubs respectifs ont fait des concessions, par affection pour Jean-Louis. Comme j’avais géré le club, je savais la marge financière que j’avais pour recruter ses joueurs. Finalement, Jean-Louis a fait plus que je ne l’espérais. Lui, son staff et les joueurs ont réalisé un travail remarquable. Ils nous ont permis de rester en Ligue 1 et de finir ex aequo avec le sixième. On ne pouvait pas faire autrement que de conserver les joueurs cadres qui nous avaient rejoints. Le club a donc contracté un emprunt de 20 millions d’euros. Malgré tout, on va encore réaliser la prouesse de présenter à la DNCG un compte à l’équilibre pour la saison en cours. Avec la confiance des banques, la vente d’Ole Selnaes non prévue et un contrat avec Lagardère Sports, on va pouvoir équilibrer nos comptes."

Derniers articles

Suivez l'ASSE sur les réseaux sociaux et applications :