#ASSERétro Musée des Verts Mercredi 13 Mai 2020 à 12h02

Quand les Verts descendaient les Champs-Élysées

Au lendemain de la finale face au Bayern Munich, il y a pile 44 ans, les Verts avaient été accueillis en héros dans la capitale.

Il faut mesurer l’impact de l’Histoire pour se rendre compte de la portée de l’évènement. Le 13 mai 1976, l’ensemble de l’ASSE, joueurs, entraîneurs et dirigeants, défilent sur les Champs-Élysées quelques heures à peine après la finale de Coupe d’Europe des Clubs Champions. Les Verts ont beau avoir perdu face au Bayern Munich (0-1), ils sont accueillis victorieusement par les Parisiens, qui se massent sur la plus belle avenue du monde. On n’avait plus vu ça depuis la fin de la seconde guerre mondiale. De quoi placer les Verts dans les mémoires collectives.


Quand la capitale devient un grand Saint-Étienne

À l’initiative de Jacques Vendroux et de France Inter, les Stéphanois font, en ce 13 mai 1976, un détour par la capitale à leur retour de Glasgow. Au pied de l’Arc de Triomphe, ils défilent devant la foule parisienne. Roger Rocher et Robert Herbin prennent place dans une petite voiture décapotable. Les badauds s’approchent d’eux, papier et stylo en main pour un autographe.



Ensuite, les Stéphanois délaissent la Place de l’Étoile pour rallier l’Élysée, où les attend Valéry Giscard d’Estaing, le Président de la République. Un déjeuner est organisé en leur honneur. Certains des Stéphanois connaissaient déjà les lieux, puisque les vainqueurs des différentes éditions de la Coupe de France étaient régulièrement invités rue du Faubourg Saint-Honoré, dans le 8e arrondissement de la capitale, où se situe le palais présidentiel.


Une fête aussi à Geoffroy-Guichard

Après cette escapade parisienne, les Verts rentrent à Saint-Étienne. Épuisés, ils retrouvent leur public de Geoffroy-Guichard, celui qui les a portés jusqu’en finale, pour marquer une dernière fois le coup. Un concert est même organisé sur la pelouse du Chaudron. Les Stéphanois, costumes cintrés et chaussures de ville, sont fêtés et célébrés. Battus, mais félicités.

Expériences ASSE

Palmarès