#FCLASSE Pros Jeudi 07 Avril 2022 à 16h50

Pascal Dupraz : "L'optimisme est de mise"

À la veille du choc face à une équipe de Lorient elle aussi en quête de points dans la course au maintien, le technicien de l'ASSE compte à la fois sur la performance de ses cadres comme sur la qualité des joueurs qui pourraient être amenés à rejouer en Ligue 1 Uber Eats.

Pouvez-vous faire un point sur l'effectif disponible avant Lorient-ASSE ? 

Falaye Sacko, Joris Gnagnon et Boubacar Fall sont blessés. Romain Hamouma, Yvann Maçon et Wahbi Khazri poursuivent leur réathlétisation. Mahdi Camara est forfait car sanctionné par l'institution. Il a fait une connerie (sic) et le regrette. C'est un incident regrettable. On a des devoirs d'exemplarité à observer. J’ai souvent dit que mon groupe agissait bien. Lundi, l’un d’entre eux s’est mal conduit, il est sanctionné mais le sportif n'est pas fragilisé pour autant. Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Notre effectif est composé de garçons responsables, je suis ravi d’offrir la possibilité à l’un d’entre eux de remplacer Mahdi sur ce match. Lui, reviendra lundi prochain dans le groupe. 


Comment jugez-vous Lorient, votre futur adversaire ?

C’est une équipe à laquelle on a repris des points ces dernières semaines, comme toutes celles placées devant nous. Elle a un point de plus avec la même différence de buts. C’est une équipe de notre niveau que l’on va affronter lors d’une confrontation très importante pour l’AS Saint-Étienne. Nous allons l'aborder, quoi qu'on en dise, dans d'excellentes conditions. J'ai trouvé de la concentration et de l'application cette semaine. Nous entendons faire face et donner le meilleur de nous-mêmes sur cette nouvelle finale. Pas capitale, car il restera 21 points à prendre ensuite, mais qui pourrait nous approcher de la trentaine de points. C'est important d'y arriver vite.  


Surtout à huit journées de la fin ?

Au soir de la 21e journée, on comptait 17 points de retard sur Angers, 5 désormais. Metz, 7 de retard à l'époque, 4 d'avance désormais. Donc l’optimisme est de mise car cette liste n'est pas exhaustive. Nous sommes à huit journées de la fin et nous sommes dans nos temps de passage. Le 15 décembre, je savais que ça allait dur, tout le monde le savait. Beaucoup pensaient même que c'était cuit. On a perdu les trois premiers matches, l’écart s’est creusé mais l'équipe s'est reprise. Depuis neuf matches, on a perdu "que" contre le PSG et Marseille. Et, c'est là que j'aimerais insister, en voyant nos cadres ne pas disputer nos meilleurs matches à ce moment-là. 


C’était dur, c’est dur, ce sera dur. Mais notre objectif à tous est le maintien.


C'est-à-dire ? 

Ils n'ont pas eu les gestes justes face à Marseille. J'attends que la hiérarchie soit observée. Je veux qu’ils jouent à leur niveau. Ils montrent toujours l’exemple au quotidien et je sais que nos cadres, parce que ce sont des joueurs d’expérience, vont se reprendre et amener tout notre groupe à effectuer une bonne fin de championnat. Je sais que c’est dur depuis le 15 décembre. C’était difficile aussi après les trois défaites consécutives à mon arrivée mais le groupe a fait front pour s’extirper des deux dernières places. Ce sera encore très dur d’effectuer ces huit derniers matches pour maintenir l’ASSE en Ligue 1 Uber Eats.


Vous faites notamment référence à Timothée Kolodziejczak buteur malheureux contre son camp face à Marseille (2-4) ? 

C'est un joueur d'expérience aidé par ses coéquipiers. Qu'il oublie ce qu'il s'est passé. Je n’oublie pas que contre Clermont, c’est lui marque le but qui est comptablement important. On ne peut pas tirer à boulet rouge sur les joueurs. Je veux qu’il retrouve son niveau et montre qu’il a du caractère, aidé par le retour de Miguel Trauco qui le remet en concurrence. Je compte sur tout le monde. Yvan Neyou est transformé depuis qu'il est débarrassé de sa blessure. Il va être compétitif et sera dans le groupe. Ces garçons-là vont amener du sang frais. Je leur ai dit qu’il ne fallait pas qu’ils lâchent. C’était dur, c’est dur, ce sera dur. Mais notre objectif à tous est le maintien.


Vous pourrez également compter sur Enzo Crivelli !

C'est une force vive supplémentaire dans ce long sprint. Enzo est tout sauf maladroit, généreux par contre il l’est. C’est un super coéquipier qui sait jouer simple et qui donnera le ballon s’il sait qu’il peut faire marquer. C’est l’archétype de l’avant-centre important pour le maintien et c’est peut-être l’élément qui va tout d’un coup nous confirmer la tendance qu’on marque souvent, pas assez à mon goût, mais quoi qu’on en dise. Il permettra peut-être de garder le ballon plus haut ce vendredi. On ne dévoilera pas tout.

Fil infos

L'ASSE engagée auprès de l'ONU et l'UNFCCC

L'ambition ? La neutralité carbone avant 2040 !

Palmarès

Logo ZEbet
Logo le coq sportif
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire