#ASSEESTAC Pros Lundi 12 Févr. 2024 à 23h34

Olivier Dall'Oglio : "J'ai vu un vrai collectif"

Satisfait mais surtout déjà tourné vers la suite, Olivier Dall'Oglio s'est présenté devant la presse pour évoquer le joli succès stéphanois face à Troyes (5-0).

Coach, on vous imagine satisfait, ce soir, après ce large succès ! 

Oui. Si je peux résumer le match à un seul mot, c’est intensité. Intensité dans l’envie de récupérer le ballon, dans les courses, dans la détermination à ne pas prendre de but, d'aller vers l'avant, dans la volonté de marquer. Je pense même que d’autres occasions auraient pu finir au fond. C’est ce visage que je veux voir régulièrement. J’insiste sur le régulièrement, car je ne veux pas de ça de manière occasionnelle. Les garçons en sont capables. 


Qu'est-ce qui vous a plu ?

J’ai vu un vrai collectif, des garçons qui jouaient ensemble, de la communication, des efforts, de la part des attaquants et des milieux pour défendre. Sur les deux derniers matchs, les intentions n’étaient pas là. Toutes nos occasions sont arrivées parce qu’on était déterminés à s'en créer. C’est une recette. Il y a une base, des principes de jeu que les joueurs connaissent, à partir de là, si tout le monde joue son rôle, ça donne de bons matchs. 


J’ai rappelé qu’on avait fait un bon match à Pau avant de s’endormir. On n’a pas le droit.


Quel a été le discours dans le vestiaire ?

J’ai félicité les joueurs. Gagner un match n’est jamais simple. Mais j’ai rappelé qu’on avait fait un bon match à Pau avant de s’endormir. On n’a pas le droit, il faudra enchaîner. On a besoin de tout le monde, je compte sur ce collectif-là, ceux qui ne seront pas prêts à ça, ne rentreront pas. 


Nathanaël Mbuku a inscrit son premier but en Vert tandis qu'Ibrahim Sissoko a soigné son retour !

C’est important pour les attaquants. Il ne manque qu’Irvin Cardona, qui a bien provoqué l'adversaire, qui s’est procuré des occasions aussi même s’il a été un peu hésitant. En tout cas, on a vu des joueurs offensifs se procurer des occasions. Ce n’est pas anodin. Ibrahim Sissoko, qui était titulaire, à amener du leadership depuis son retour. C’est un point de fixation, dangereux de la tête, capable aussi de prendre la profondeur. Ça nous aide et on a vu ce soir que l'on peut varier notre jeu, être moins prévisibles.


Avez-vous une remarque négative vis-à-vis de cette soirée réussie ? 

Non. J’ai entendu un public extraordinaire jusqu’à la fin et j’ai senti des joueurs réceptionner cette énergie. On est partis fort, on a fini fort. J’espère qu’il y aura une prise de conscience collective de la part des joueurs qui doivent réaliser qu’ils sont capables de faire ça. J’ai vu le potentiel depuis le début. À eux de mettre la force nécessaire pour prouver qu’ils sont bien meilleurs que ce qu’on a vu jusqu’à présent. 

Fil infos

Vert l'Avenir

Ensemble, faisons de notre club une source d'engagement, à domicile et à l'extérieur,
car un club de football engagé est un club plus fort !

Palmarès

Logo Kelyps Interim
Logo hummel
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire