Pros Dimanche 23 Nov. 2014 à 15h46

Nantes 0-0 ASSE : Les Verts étaient d’attaque

Constamment attirés vers l’avant, les Stéphanois ont souvent pris d’assaut le but nantais. Ils ont eu plusieurs occasions franches et ont encore frappé le poteau. Ambitieuse jusqu’au bout, l’ASSE n’a pourtant pas été complètement récompensée de ses efforts

Mordants et conquérants, les Verts ont emballé le match d’un bout à l’autre. Pendant quatre-vingt-dix minutes, le rythme n’a jamais baissé. Dès la 3e minute et un duel de Kévin Monnet-Paquet devant Rémy Riou, les vagues vertes ont déferlé sur le but nantais. Ce même Kévin Monnet-Paquet a encore frappé le poteau.  Enthousiastes et enthousiasmants, les Stéphanois ont rythmé cet après-midi endiablée. Dans les dernières minutes de la partie, Moustapha Bayal Sall, Max-Alain Gradel et Romain Hamouma ont encore eu des balles de matches. Il n’a manqué aux Verts qu’un petit but pour les récompenser de tous leurs efforts.

Bercé par la rivalité d’antan, ce grand classique du championnat ne laissait pourtant que peu de place à la nostalgie. Face à une équipe nantaise, surprise de ce début de saison, les Verts attaquaient une énorme série de neuf matches qui les mèneraient, sans temps mort,  jusqu’à la trêve hivernale.

L’ASSE réussit son début de match

Désireux de réussir leur entame de match, les Stéphanois s’offraient d’entrée une formidable occasion. A peine la troisième minute écoulée, Kévin  Monnet-Paquet gagna son duel face à Issa Cissokho pour se présenter devant Rémy Riou. Dans un angle pourtant fermé, l’attaquant des Verts attrapa le cadre et le pied du gardien nantais qui ne put que dévier le ballon mais Papy Djiilobodji dégagea sur sa ligne en catastrophe.

L’entame était rythmée. Les duels étaient âpres et fréquents. Les vagues s’avançaient dangereusement dans chaque camp. Une parade de Stéphane Ruffier détourna une belle reprise de d’Olivier Veigneau (11e). On se rendait coup pour coup. En jouant haut, les Verts se donnaient les moyens d’apporter le danger. Sur un long centre de Franck Tabanou, Ricky van Wolfswinkel piqua sa tête mais Rémy Riou fut vigilant (17e). Deux centres brûlants de Romain Hamouma (18e et 19e)  illustraient les bonnes intentions stéphanoises.

Kévin Monnet-Paquet sur le poteau

Attirés constamment vers l’avant, les Verts combinaient de mieux en mieux. Un joli mouvement entre Romain Hamouma et Kévin Monnet-Paquet fut terminé par une reprise du gauche de l’attaquant stéphanois qui s’écrasa sur le poteau (24e). Encore une fois, cette saison, les Verts n’étaient pas vernis par les montants (24e). Mais, ils ne se décourageaient pas. Moustapha Bayal Sall catapulta un coup de tête de peu au-dessus de la transversale (28e).


En face, Stéphane Ruffier bloqua une tête de Papy Djiilobodji (33e) et une reprise de Yacine Bammou. Mais, les Verts restaient les plus menaçants de cette première mi-temps. Un déboulé de Romain Hamouma provoqua un nouvel instant de panique dans la défense nantaise (42e).

Des Verts enthousiasmants

Au retour des vestiaires, les Stéphanois repartaient sur les mêmes bonnes bases. Ils pressaient toujours aussi haut et fort. Ricky van Wolfswinkel fit trembler le filet extérieur de Rémy Riou. Les Nantais ne voulaient pas subir. Les gants fermes de Stéphane Ruffier repoussèrent une frappe rasante d’Itay Shechter (56e).


 

Les Verts poussent encore


Les vagues vertes continuaient de déferler sur la défense nantaise. En bonne position de tir, Benjamin Corgnet manqua la cible (60e). L’entrée de Max-Alain Gradel impulsa un nouveau dynamisme à l’attaque stéphanoise. Les Verts poussaient pour l’emporter et s’exposaient aux contres. Un arrêt de classe internationale de Stéphane Ruffier repoussa une frappe sèche de Georges-Kévin Nkoudou (79e). Les Verts ne méritaient quand même pas de perdre. Dans les dernières minutes, ils étaient tout près de décrocher la lune mais ni le coup de tête de Moustapha Bayal Sall, ni  la frappe de Max-Alain Gradel boxée par Rémy Riou, ni la reprise de Romain Hamouma ne touchaient au but.


14e journée de Ligue 1
Nantes 0–0 ASSE
A Nantes, au stade de la Beaujoire, 32 324 spectateurs
Arbitre
: M. Ennjimi
Avertissements : Shechter (31e), Vizcarrondo (52e) pour Nantes, Sall (3e), Tabanou (12e), Lemoine (58e) pour l’ASSE
Nantes : Riou, Veigneau (cap), Djiilobodji, Vizcarrondo, Cissokho, Deaux, Veretout, Nkoudou, Bessat (puis Audel 70e), Shechter (puis Gakpé 58e), Bammou (puis Bedoya 84e). Entr : M. Der Zakarian
ASSE : Ruffier, Théophile-Catherine, Sall, Perrin (cap), Tabanou, Clément, Lemoine, Corgnet (puis Gradel 62e), Hamouma, Monnet-Paquet (puis Brison 90e), van Wolfswinkel (puis Cohade 85e). Entr : C. Galtier.

Fil infos

Palmarès