«Montrer l’exemple»

Ce mercredi, Bernard Caïazzo, Président du Conseil de Surveillance, et Roland Romeyer, Président du Directoire, ont tenu une conférence de presse lors de laquelle ils ont évoqué le projet du club mais aussi Geoffroy-Guichard, le report du match contre Evian et les supporters.
Pros Mercredi 11 Décembre 2013 à 11h36

Le mandat du Directoire

Bernard Caïazzo : «Le Conseil de Surveillance, que je préside, a renouvelé naturellement et pour la troisième fois consécutive, sa confiance aux membres du Directoire présidé par Roland Romeyer. Nous travaillons en totale solidarité. J’en profite pour souligner le courage, la détermination et le dynamisme de Roland Romeyer face à certaines difficultés rencontrées ces dernières semaines. Roland fait face à ces événements dans l’intérêt supérieur du club et de son avenir. »

Les ambitions du club

Bernard Caïazzo : « Tant que le nouveau stade Geoffroy-Guichard n’est pas complètement achevé, nous ne pouvons pas avoir d’exigences particulières. Le seul objectif poursuivi est de faire progresser régulièrement l’équipe. Pour cela, nous misons sur la stabilité puisque le staff et plusieurs joueurs ont prolongé leur contrat. Nous voulons que l’équipe franchisse un cap lors de la livraison du nouveau stade. Sur l’année civile 2013, l’ASSE occupe la 3e place du championnat. Cette saison, le plus grand exploit serait d’être, à nouveau, qualifié pour une Coupe d’Europe. Le reste du club continue d’avancer. A terme, nous voulons que l’ASSE s’installe durablement dans le top 5 français. Nous voulons partager cette ambition avec la ville de Saint-Etienne. Nous voulons grandir et donner du bonheur aux Stéphanois. »

L’image des supporters

Bernard Caïazzo : « Les incidents à Nice sont dommageables. Ils ne correspondent pas à l’image des supporters stéphanois qui s’étaient notamment illustrées lors de la finale de la Coupe de la Ligue. D’un côté, nous ne pouvons pas accepter la violence dans un stade. De l’autre nous savons que, parmi les supporters qui se sont mal conduits, certains aiment le club et ne peuvent pas être assimilés à du grand banditisme. Cela dit, nous ne pouvons pas tout laisser faire. Nous devons montrer l’exemple à nos enfants. Ils représentent l’avenir du football. »

 

L’utilisation du stade Geoffroy-Guichard

Bernard Caïazzo : « Nous avons des bonnes relations avec Maurice Vincent, maire de Saint-Etienne et Président de Saint-Etienne Métropole. Il aime le football. Ceci dit, nous devons veiller à notre image générale. Être dans l’obligation au 21e siècle, de reporter un match alors que les conditions météo sont loin d’être extrêmes, ce n’est ni bon pour l’image du club, ni pour celle de la ville et des Stéphanois. Toutes les parties doivent travailler en bonne intelligence. Nous devons prendre en compte le fait que la LFP n’acceptera plus d’avancer les matches à 15 heures comme ce fut le cas face à Reims car elle a des obligations contractuelles avec ses diffuseurs télés. »
Roland Romeyer : « Le report du match face à Evian m’a profondément déçu pour tous nos supporters. Certains avaient effectué plusieurs centaines de kilomètres pour voir ce match. Le règlement impose de tout mettre en œuvre pour pouvoir disputer une rencontre. Nous avons signé une convention avec Saint-Etienne Métropole, propriétaire du stade Geoffroy-Guichard, dans laquelle celle-ci s’engage à nous livrer un terrain sur lequel nous pouvons jouer. Aujourd’hui encore, le maire de Saint-Etienne nous a confirmé sa décision prise il y a deux ans de ne plus chauffer la pelouse du stade Geoffroy-Guichard. Dans ces conditions, l’ASSE prendra en charge, si les températures le réclament, les frais de chauffage afin de rendre la pelouse praticable jusqu’à, je l’espère, l’investissement en 2015 dans un chauffage intégré à la pelouse. Lors de la prochaine intersaison, l’ASSE va d’ailleurs se doter d’une pelouse chauffante au centre de formation de L’Etrat. Nous montrerons ainsi l’exemple. »

Derniers articles

Suivez l'ASSE sur les réseaux sociaux et applications :