Légende Pros Jeudi 30 Juillet 2020 à 18h30

Les grandes dates de la carrière de Loïc Perrin

De 2003 jusqu’à 2020, le capitaine stéphanois a réalisé une brillante carrière sous les couleurs de l’ASSE. Retour sur cinq moments-clés de sa trajectoire.

15 août 2003

Nous sommes au tout début de la saison 2003-2004 et les Verts vont enfin retrouver l’élite neuf mois plus tard, chose peu évidente au début de la saison. Loïc Perrin vient de fêter ses dix-huit ans lorsqu’il vit ses débuts en professionnel. À la 84e minute du match face au FC Lorient, et alors que le score est de 1-1, le Stéphanois remplace Stéphane Hernandez. Symbole du destin, les Verts marquent le but vainqueur à peine quatre minutes après son entrée en jeu. Pour sa première saison, le futur numéro 24 participe à dix rencontres officielles et devient champion de France de Ligue 2. L’ASSE est de retour dans l’élite, Loïc Perrin est plongé dans le grand bain.


1er octobre 2005

Après une saison dans la peau d’un promu, les Verts disputent leur deuxième saison consécutive dans l’élite. Malgré plusieurs pépins physiques handicapants, Loïc Perrin devient plus qu’un joueur de rotation. Milieu de terrain travailleur, il est capable de presser l’adversaire et de faire parler ses qualités techniques. Ainsi en attente son premier but dans l’élite, face au Mans (3-0). Après avoir récupéré la balle dans le camp adverse, le Stéphanois enchaîne par une frappe imparable. Défenseur, Loïc Perrin n’en est pas pour autant maladroit face au but adverse. Avec 30 réalisations dans sa carrière, il est le 50e meilleur buteur de l’histoire de l’ASSE. Avec 27 buts inscrits en Ligue 1 Conforama, il est le défenseur le plus prolifique de l’élite au XXIe siècle.


Samedi 4 août 2007

Loïc Perrin s’apprête à vivre une grande saison. Et l’ASSE aussi. Nommé capitaine quelques semaines plus tôt, il porte pour la première fois le brassard à l’occasion du coup d’envoi de la saison à Monaco (1-1). Neuf mois plus tard, il est présent pour le succès face aux Monégasques et la cinquième place synonyme de retour en Europe (4-0). La saison suivante, il marque même en Europe face à Copenhague et mène les Verts jusqu'aux huitièmes de finale de la Coupe de l'UEFA. Vingt-six après, l'ASSE vit à nouveau la fièvre de ces soirées si particulières du milieu de semaine.




20 avril 2013

«À la fin d’une carrière, ce dont on se souvient c’est les titres.» Loïc Perrin l’a rappelé avant la finale de Coupe de France : une trajectoire se mesure aussi à la trace laissée dans le palmarès. Le capitaine stéphanois peut se targuer d’avoir soulevé en premier l’unique Coupe de la Ligue remportée par l’ASSE. Seule compétition nationale manquante dans les vitrines du club, Loïc Perrin rejoint donc Robert Herbin ou Ivan Curkovic, deux autres capitaines vainqueurs, avec qui il partage le statut d’ambassadeur à vie de l’ASSE. Ce succès dessine également les contours du meilleur moment de la carrière du Stéphanois quand, replacé défenseur central, il avait alors tutoyé le niveau international et avait mené les Verts durant quatre campagnes européennes consécutives.


12 mars 2017

Interrogé récemment concernant sa longue carrière, le capitaine a spontanément cité un match face au FC Metz disputé au printemps 2017 (2-2). Menés alors qu’il ne reste que quelques secondes de jeu, les Verts sont au pied du mur lorsque N’Guette, l’attaquant du FC Metz, frappe au but. Le ballon roule vers le but mais Loïc Perrin se jette en ultime recours et enlève le cuir. Quelques minutes plus tard, sur l’ultime action de la partie, le capitaine permet aux siens d’arracher un point en marquant de la tête. Sauver un but puis en marquer un autre : un match à part pour un joueur à part.


30 juillet 2020

Après 23 ans passés au club, 470 matches officiels et une carrière incroyable, Loïc Perrin décide de raccrocher les crampons. Homme d’un seul club, capitaine exemplaire, il laisse derrière lui un parcours sans faute, qui dessine les contours du grand homme qu’il est. Merci Capi !

Expériences ASSE

Palmarès