#Derby Pros Dimanche 03 Oct. 2021 à 10h35

Le Derby dans le rétro

Flashback sur trois matches joués dans le Chaudron qui ont marqué l'histoire des Derbies.

15 mars 1970 / AS Saint-Étienne 6 - Olympique Lyonnais 0

Les Verts filent vers un quatrième sacre consécutif. Le match est plié, l'affaire entendue si l'on se réfère aux commentaires élogieux du journal L'Équipe, évoquant une équipe sans rivale. À l'heure de recevoir leur voisin lyonnais des Di Nallo, Guy et Chiesa, flirtant dangereusement avec la zone de relégation et humilié lors d'un match aller synonyme de camouflet (1-7), les Stéphanois caracolent en tête, n'ayant essuyé qu'un seul échec en 24 matches dont 16 furent couronnés de succès ! Le titre en vue, les Ligériens, éliminés de la Coupe d'Europe par les Polonais du Légia Varsovie non sans avoir préalablement signé un exploit XXL aux dépens du Bayern Munich renversé à Geoffroy-Guichard, rêvent d'un deuxième doublé. Appelés à défier la rugueuse formation nîmoise, entraînée par Kader Firoud, sur deux matches, ils font même leur priorité de cette double confrontation. Ils auront d'ailleurs recours à un match d'appui pour mettre à la raison les Crocodiles gardois. Pas question cependant de galvauder un Derby que les Lyonnais abordent amoindris, avec les noms de six amateurs couchés sur la feuille de match. Les hommes d'Albert Batteux maîtrisent les débats sans forcer leur immense talent à l'instar d'un Hervé Revelli inscrivant, tout comme à Gerland, un doublé à l'infortuné Chauveau. Georges Bereta lui emboîtera le pas, Salif Keita et Aimé Jacquet corseront l'addition (6-0). Trois mois plus tard, cette ASSE de légende étoffera son riche palmarès de deux nouveaux trophées, balayant Nantes en finale de la Coupe (5-0), le plus large écart à ce jour jamais égalé à ce stade de la compétition.


5 février 2017 / AS Saint-Étienne 2 - Olympique Lyonnais 0

Après avoir enfin vaincu le signe indien en 2015 (voir par ailleurs Maillot Vert et l'évocation du but inscrit par Bayal Sall, le jour de son anniversaire), repassé les plats en 2016 grâce à une réalisation improbable à porter au crédit du Norvégien Alexander Soderlund, les hommes de Christophe Galtier remettent le couvert, ce 5 février 2017. Kévin Monnet-Paquet, l'un des chouchous incontestés du Peuple Vert qui apprécie sa générosité, son état d'esprit irréprochable et sa précieuse polyvalence, ouvre le bal. Le couteau suisse, alerté par l'ex-Girondin Henri Saivet, est ainsi l'auteur d'une frappe du gauche victorieuse filant entre les jambes du portier portugais, Lopes. On joue depuis neuf minutes seulement. Les Foréziens ne tarderont pas à réaliser le break par l'intermédiaire de Romain Hamouma, idéalement alerté dans la profondeur par Soderlund. Le natif de Lure élimine l'ultime rempart rhodanien pour marquer dans le but vide. Au retour des vestiaires, les Lyonnais se montreront dangereux à l'instar de Ghezzal et de Depay mais buteront sur Jessy Moulin, disputant là son premier Derby en qualité de titulaire, avant de perdre leurs nerfs et de finir le match à 9 après deux gestes répréhensibles, commis sur Fabien Lemoine par Ghezzal et Tolisso.


6 octobre 2019 / AS Saint-Étienne 1 - Olympique Lyonnais 0

Au coup d'envoi de ce derby, comptant pour la 9e journée de L1, les Stéphanois de Claude Puel, dont c'est la première sur le banc de l'ASSE, occupent une peu flatteuse dernière place. Le technicien, débarqué dans le Forez trois jours auparavant, insuffle un nouvel élan, sa grinta et propose une organisation cohérente et rassurante. En l'absence notamment de Romain Hamouma, suspendu pour avoir vu rouge à Nîmes (1-0), il s'appuie également sur un duo d'attaquants inédit avec Charles Abi et Loïs Diony. Les Verts de LoÏc Perrin font mieux que résister aux coups de boutoir de Léo Dubois et de ses coéquipiers. Ils se procurent d'ailleurs la plus grosse occasion sur une frappe de Ryad Boudebouz détournée sur son montant par Lopes. Les débats sont équilibrés et indécis jusqu'à l'ultime minute du temps réglementaire. Sur le flanc droit, Boudebouz multiplie les dribbles et  parvient à se défaire de Tousart avant d'adresser un centre parfait pour Robert Beric, embusqué dans le dos de la défense lyonnaise. D'une tête placée, le Slovène, redoutable finisseur, offre la victoire aux Verts et enflamme le Chaudron. Le coach brésilien des visiteurs, Sylvinho, ne résistera pas à ce septième match consécutif sans victoire et sera débarqué par le board de l'OL. À la faveur de cette deuxième victoire de rang et de ce nouveau clean sheet, les Ligériens s'extirpent de la zone rouge. 

Fil infos

Palmarès

Logo ZEbet
Logo le coq sportif
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire