#AJAASSE Pros Jeudi 09 Nov. 2023 à 15h55

Laurent Batlles : "L'important, c'est de rebondir !"

Avant Auxerre-ASSE ce samedi (19h), le technicien stéphanois a évoqué le rendez-vous difficile qui se profile face à l'une des meilleures équipes du championnat et l'importance pour les Verts de reprendre leur marche en avant.

Coach, pouvez-vous faire un point sur votre groupe ?

Dylan Batubinsika et Ibrahima Wadji reviendront, comme je l’ai dit, après le match de Pau. De son côté, Gautier Larsonneur ne sera pas opéré. Son retour à l’entraînement a été fixé au 15 janvier après une rééducation particulière. Il est gardien et, à ce poste, une blessure à l'épaule ce n’est pas neutre donc je ne peux pas m’avancer. Deux joueurs sont également restés ce matin au repos, parce qu’ils avaient besoin de récupérer. Il n’y a rien d’inquiétant les concernant. En tout cas, j’ai vu de très bonnes choses ce matin, j’en suis content. 


En l’absence de Gautier Larsonneur, Etienne Green est désormais titulaire. Avez-vous eu un discours particulier avec lui ?

C'est surtout Jean-François Bedenik, son entraîneur des gardiens, qui l’a fait. Pour ma part, je lui ai simplement dit de faire son travail, ce qu’il sait faire. Lorsqu’un joueur est blessé, il en faut un autre performant à l'instant T pour prendre sa place. C’est toujours un peu plus particulier à ce poste de gardien mais je n’avais pas d’intérêt à aller le voir pour lui dire que tout allait bien se passer. On a fonctionné de manière très sereine et naturelle. Etienne doit gérer ses matches. Il sait le faire et il le fait bien aujourd’hui.


Comment abordez-vous ce match face à Auxerre après le revers face au PFC ?

L’important, c’est de rebondir. Certains de nos concurrents, comme Laval par exemple, ont su le faire. On le sait, ce samedi, il faudra le faire face à l’une des meilleures équipes du championnat. On a travaillé cette semaine, en fonction aussi de ce que fait Auxerre. C’est le cas depuis le début de saison, peu importe l’adversaire. On a parlé également, pour évacuer le revers de samedi et comprendre pourquoi on a pu manquer d'intensité.


Ils vont nous imposer leur jeu dans un stade à guichets fermés où il n’est jamais facile de s’imposer.


L’avez-vous expliqué ?

J’ai revu le match. On a fait 30 minutes de qualité où l’on aurait pu marquer. On a plongé en deuxième période face à ce qu’a proposé le Paris FC avec du jeu long. Au milieu de terrain, il n’y a pas eu assez de jeu, de densité. On était moins proches les uns des autres. C’est pourtant ce qui fait notre force aujourd’hui. 


Que pensez-vous de votre prochain adversaire ?

C’est la meilleure attaque du championnat, l’une des équipes qui possède le plus le ballon. Ils mettent beaucoup d’intensité, notamment sur leurs premières périodes. C’est une belle équipe avec des joueurs intéressants. Ils vont nous imposer leur jeu dans un stade à guichets fermés où il n’est jamais facile de s’imposer. À nous d’être au niveau dans l’intensité, à nous d’être prêts. 


Anthony Briançon, qui vous accompagne en conférence de presse, va beaucoup mieux depuis quelques semaines !

Il est vrai qu’il a été l’un des joueurs les plus perturbés par l’épidémie. Il a vécu un début de saison très compliqué avec une grosse perte de poids. Il a fallu qu'il se remettre dedans. On connaît son importance dans le vestiaire et sur le terrain. Il est très investi dans le groupe, connaît bien ce niveau et l’humilité qu’il demande. 

Fil infos

Vert l'Avenir

Ensemble, faisons de notre club une source d'engagement, à domicile et à l'extérieur,
car un club de football engagé est un club plus fort !

Palmarès

Logo Kelyps Interim
Logo hummel
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire