#ASSENO Pros Jeudi 04 Août 2022 à 19h50

Laurent Batlles : "Il faut avancer"

Après avoir tiré des enseignements de la défaite à Dijon (2-1), Laurent Batlles, le coach des Verts, veut bien appréhender la réception de Nîmes ce samedi (15h).

Coach, comment se sont déroulés ces derniers jours de travail ?

On a essayé d’évacuer la défaite en mettant des choses en place à l’entraînement. On a bien travaillé. Il faut mettre ce qu’il s’est déroulé à Dijon derrière nous. On a échangé pour comprendre ce qu’il s’est passé, notamment en première mi-temps. On est dans la déception mais il faut avancer et passer à ce match contre Nîmes. C’est une équipe difficile à manœuvrer qui sera dure à bouger. 


Avec du recul, qu'est-ce qui n'a pas fonctionné à Dijon ?

On n’était pas prêts à jouer un match de Ligue 2 BKT. Lorsqu’on porte un maillot historique, on pense qu’on va mettre les pieds sur le terrain et que tout va bien se passer. Ce n’est pas comme ça que le football se passe. On a manqué de trop de choses pour gagner ce match-là. 


Cette rencontre remet-elle en question certains de vos choix ?

Oui. Jouer dans ce système-là, c’est très exigeant. Il est possible que je fasse quelque chose de plus rationnel en attendant que certains joueurs arrivent. L’idée est de jouer avec les qualités de chacun.


En Ligue 1 Uber Eats comme en Ligue 2 BKT, il faut une remise en question permanente des joueurs comme du staff. C’est comme ça qu’on avance. 


Justement, quels joueurs seront à votre disposition ce samedi ?

Anthony Briançon ne sera pas disponible. Ce n’est pas une blessure grave, c’est musculaire. Le docteur nous a rassuré, mais en toute honnêteté, on aura dix jours avant la prochaine journée. On préfère ne pas prendre de risques pour ne pas entraîné une blessure plus grave. Dylan Chambost et Antoine Gauthier sont eux toujours blessés, Denis Bouanga est suspendu. Yvann Maçon ne fera pas partie du groupe.


Avec votre groupe, vous avez effectué une séance d'entraînement au stade Geoffroy-Guichard. Pourquoi ?

L’objectif était de refouler cette pelouse. C’était important pour les nouveaux comme les anciens joueurs. Ça nous a permis de retrouver un terrain avec un peu plus de largeur, de travailler les automatismes et les coups de pied arrêtés. On a travaillé sur Nîmes avec l’ambition de ne pas être dans la découverte samedi.


Vous insistez régulièrement sur le mot humilité. Ce sera encore la clé, lors de la réception de Nîmes ? 

J’en parlerais tout au long de l’année, jusqu’à la dernière journée. En Ligue 1 Uber Eats comme en Ligue 2 BKT, il faut une remise en question permanente des joueurs comme du staff. C’est comme ça qu’on avance. Qu’on ait fait un bon match ou pas.

Fil infos

L'ASSE engagée auprès de l'ONU et l'UNFCCC

L'ambition ? La neutralité carbone avant 2040 !

Palmarès

Logo ZEbet
Logo le coq sportif
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire