L1 Conforama : une dernière journée pleine de suspens

Ligue des Champions, Ligue Europa, maintien dans l'élite : la 38e journée détiendra bel et bien le dénouement de la saison.

Pros Lundi 14 Mai 2018 à 10h27


Battus sur la pelouse de Louis-II samedi soir (0-1), les Verts recevront le LOSC le week-end prochain avec l'Europe dans un coin de leur tête. Désormais huitièmes au classement (52 points), ils ont vu le Stade Rennais (57 points), vainqueur à Paris (2-0), pratiquement s'assurer de la cinquième place. L'OGC Nice, tombeur de Caen (4-1), est sixième (54 points), deux points devant les Girondins de Bordeaux, qui ont dominé le TFC (4-2), désormais une place au-dessus des Verts grâce à une différence de buts favorable. Pour les Stéphanois, les données du problème se sont tout de même compliquées : pour décrocher un strapontin européen, il faudra dominer Lille samedi soir tout en espérant que l'OGC Nice soit battu à Lyon et que Bordeaux ne remporte pas son match à Metz.

La bonne affaire de la journée est sans doute pour l'AS Monaco, seule équipe du quatuor de tête à avoir remporté son match samedi soir. Grâce à leur succès face aux Verts, les Monégasques se sont emparés de la deuxième place. Mieux, avec la défaite de l'OL à Strasbourg (2-3) et le match nul de l'OM à Guingamp (3-3), les voilà maîtres de leur destin pour décrocher une qualification directe en Ligue des Champions. Lyonnais et Marseillais, respectivement face à Nice et Amiens, devront donc espérer un faux-pas de l'ASM à Troyes, pour récupérer la place de dauphin du PSG.

Dans le bas du classement, le week-end fut également agité. Le LOSC, tombeur de Dijon (2-1), a définitivement assuré sa présence dans l'élite la saison prochaine. C'est le cas aussi de Strasbourg, qui a dominé l'OL dans les dernières secondes (3-2). Caen, Toulouse et Troyes seront à la lutte lors de la dernière journée pour acquérir le maintien ou, dans le pire des cas, une place de barragiste. Malherbe, désormais dix-septième, aura besoin d'un point face à un PSG visiblement déconnecté. L'ESTAC, lui, ne peut plus se sauver directement et ne peut espérer que la 18e place.

Derniers articles

Suivez l'ASSE sur les réseaux sociaux et applications :