D1 Arkema Féminines Vendredi 06 Mai 2022 à 14h34

Kristen Sakaki : "Y croire jusqu'à la dernière minute"

Malgré la position de lanterne rouge occupée par les Vertes, la défenseure canadienne croit aux chances de maintien de l'ASSE en D1 Arkema.

Kristen, tu es arrivée en début de saison à l'ASSE. Qu'est-ce qui a motivé ton choix ? Le discours du coach ? Le désir de vivre une expérience en Europe ?

Lorsque j'ai été contactée et que le projet m'a été présenté, je n'ai pas hésité une seule seconde. J'étais très excitée à l'idée de vivre une première expérience chez les professionnelles en France dont on sait que le championnat fait partie des meilleures Ligues au monde. Aujourd'hui, avec le recul, je ne regrette absolument pas mon choix, c'est une superbe expérience.


Quelles différences as-tu perçues entre le football pratiqué au Canada et celui développé en France ?

Au Canada, l'accent est porté sur les capacités athlétiques, les courses, le jeu direct. En France, tactique et technique sont privilégiées. Et puis bien sûr, il y a cette culture foot, notamment ici à Saint-Étienne, que j'adore et que l'on ressent vraiment. Les supporters sont toujours derrière nous, derrière le club. Il m'a forcément fallu un temps d'adaptation mais j'ai pu compter sur le groupe et le staff pour gérer cette transition, légitimement un peu compliquée.


Avancer step by step.


Crois-tu aux chances de maintien de l'ASSE ?

Nous sommes des compétitrices. On doit y croire et nous battre jusqu'à l'ultime minute. Au-delà de la déception du match contre Dijon avec cette égalisation dans les derniers instants (2-2), on doit retenir des choses positives et s'en servir pour les prochaines échéances. On doit avancer "step by step", match après match, lutter jusqu'à l'ultime minute de l'ultime rencontre. Notre phrase favorite dans le vestiaire ? On continue, on bosse ensemble et on apprend de nos erreurs. L'ASSE a le niveau de la D1, on a réalisé de bonnes choses, souvent pas récompensées. Je suis persuadée que ça va finir par payer. On veut rester en D1.


Vous vous déplacerez donc à Reims, samedi (14h30) avec des ambitions ?

Bien sûr. Avec celle de nous imposer. On ira à Reims pour gagner sans se mettre de pression excessive. On peut le faire et après, on jettera un coup d'œil sur les résultats de nos concurrents. On devra faire preuve de concentration et de plus de justesse si nous souhaitons entretenir l'espoir.

Fil infos

L'ASSE engagée auprès de l'ONU et l'UNFCCC

L'ambition ? La neutralité carbone avant 2040 !

Palmarès

Logo AESIO Mutuelle
Logo le coq sportif
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire