D1 Arkema Féminines Vendredi 21 Janv. 2022 à 18h19

Jérôme Bonnet : "On est capables de les faire douter"

Face à l'armada du Paris Saint-Germain, le coach stéphanois ne se présentera pas en victime. Avec ses protégées, il rêve d'accrocher un point dans sa difficile quête de maintien en D1 Arkema.

Que vous inspire votre prochaine adversaire qui reste sur dix clean-sheets en onze matches ?

Les Parisiennes maîtrisent les rencontres et s'appuient sur une grosse possession de balle. Elles ont également cette faculté à ne pas prendre de but. Elles évoluent haut sur le terrain et lorsque vous avez la chance de récupérer le ballon, il faut fournir beaucoup d'efforts pour vous projeter vers l'avant et tenter de vous procurer une occasion. Sans compter leur contre-pressing très efficace à la perte du ballon.  


Votre groupe, pour autant, ne se présentera pas en victime expiatoire...

Non évidemment. À l'aller (2-0), alors que certains s'attendaient à nous voir encaisser un score extrêmement lourd, on les avait fait douter. Grâce à notre rigueur, notre respect du plan de jeu, notre investissement les unes pour les autres. Ç'avait déjà été le cas face à Bordeaux (1-1). Un bloc-équipe compact et cohérent peut les faire déjouer. Il faudra également être efficaces sur les coups de pied arrêtés et précis dans le replacement et les transitions.


On est déterminés à jouer crânement notre chance 


L'ex-Stéphanoise et internationale, Kheira Hamraoui est annoncée de retour au sein du groupe parisien, la connaissez-vous ?

Elle a évolué quatre saisons à Saint-Étienne mais je suis arrivé au club, un an après son départ. Ceci étant, on connaît tous ses qualités. C'est une très bonne joueuse. Il y en aura beaucoup d'autres à ses côtés. Mais on n'a pas peur et on est déterminés à jouer crânement notre chance pour ne pas prendre une valise (sic).


Disposerez-vous de tous vos atouts face au champion de France en titre ? 

Si aucune fille n'est impactée par le Covid, Kelly Gago (adducteurs) et Cindy Caputo (genou) seront ménagées. On enregistrera le retour de l'une de nos gardiennes, Emily Burns au détriment d'Andréa Ferrucci et pour susciter une saine concurrence et maintenir le groupe concerné et uni, vous devriez de fait découvrir de nouveaux visages.


Y aura-t-il des recrues parmi ces visages ?

Non. Nous travaillons sur le recrutement d'une, voire deux joueuses mais vous savez que le mercato hivernal est compliqué. Nous sommes en quête d'une buteuse, capable de débloquer des situations et de conclure dans la surface et d'une fille dans l'entre-jeu apportant de l'impact, du volume, de la densité physique avec un QI football intéressant mais qui pâtit d'un déficit athlétique. Nous sommes en négociation et espérons que ces dossiers aboutissent d'ici le 31 Janvier.


Avez-vous un message pour les joueurs de l'ASSE qui disputeront le Derby ce soir ? 

Nous serons tous devant notre télé à encourager les garçons. Il s'agit d'un match tellement particulier. Si les Verts pouvaient l'emporter et je les sens capables de faire un résultat, ce serait un déclic, une formidable dynamique dont toutes les sections tireraient parti.

Fil infos

L'ASSE engagée auprès de l'ONU et l'UNFCCC

L'ambition ? La neutralité carbone avant 2040 !

Palmarès

Logo AESIO Mutuelle
Logo le coq sportif
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire