Jean-Louis Gasset:

Jean-Louis Gasset: "Un groupe allergique à la défaite"

Contrarié par le scénario du match, l'entraîneur s'est tout de même montré satisfait du point obtenu à Strasbourg et a salué la détermination de ses joueurs.

Pros Dimanche 19 Août 2018 à 18h15

Comment qualifier ce match nul?
C'est le point de l'abnégation, du courage et du talent car il en fallait aussi pour égaliser en fin de rencontre. Même à dix et avec 30 degrés, on a subi surtout en deuxième période mais on savait qu'on aurait quelques situations de contre.

Qu'est-ce qui vous a poussé à faire entrer Makhtar Gueye?

Il faut prendre des risques. On était menés 1-0, alors on a tenté le tout pour le tout. Makhtar est arrivé du Sénégal à la trêve, il a des qualités athlétiques et, comme on dit, il a faim. Dans le jeu, il manque encore de souplesse, par contre, il est assez adroit devant le but.

Que pensez-vous de l'expulsion de Neven Subotic?

À partir du moment où l'arbitre nous dit que la vidéo indique que c'est le dernier défenseur, il n'y a pas à discuter. Ça enlève toute contestation possible. Je n'ai pas revu l'action mais de manière générale, je fais confiance aux arbitres. Maintenant ils ont la vidéo en plus pour éviter les grosses erreurs.

À dix, vous avez tout de même réussi à préserver l'équilibre de votre équipe…
Il fallait être bien organisé pour essayer de ne pas prendre de but. Malheureusement c'est arrivé à l'heure de jeu et à partir de là, c'est devenu difficile. Comme il ne restait plus qu'une cartouche, il fallait attendre le bon moment pour faire notre changement. Plusieurs joueurs, comme Rémy Cabella, ont fini le match au mental mais quand vous avez des joueurs comme Khazri et Cabella, ça vous donne envie d'aller au bout des choses. Même fatigués, ils peuvent fait basculer un match sur un coup de génie.

Diriez-vous que ce match nul a une saveur de victoire?

On était venu pour gagner le match. On joue toujours pour gagner, c'est pour cette raison que j'ai commencé avec quatre joueurs offensifs. Le fait de jeu qui nous a été contraire m'a obligé à jouer un peu plus défensif. J'ai sacrifié Diony mais l'équipe a été très bien organisée et Ruffier a fait un grand match. J'ai aimé le comportement et le courage de mon équipe. Prendre un point à dix quand vous avez déjà fait deux changements à la mi-temps tient presque du miracle mais on y a cru tout le match. J'ai un groupe qui est allergique à la défaite.

Derniers articles

Suivez l'ASSE sur les réseaux sociaux et applications :