Jean-Louis Gasset:

Jean-Louis Gasset: "Tout donner pour se surpasser"

Pour espérer un résultat positif face au PSG, tombeur de Manchester United en Ligue des champions, le technicien stéphanois sait que son équipe devra élever son niveau de jeu et même repousser ses limites.

Pros Samedi 16 Février 2019 à 14h59

Comment prépare-t-on son groupe avant un match de ce calibre ?
Au niveau de la motivation, c’est le plus facile à préparer. Pas besoin de grandes vidéos ou de parler durant des heures des adversaires. On peut espérer un petit relâchement ou un jour où ils sont moins bien. Ça leur arrive dans la saison. Quand vous jouez Paris, normalement, vous ne marquez pas des points sur votre calendrier. Mais, le match reste à jouer.


Le PSG peut-il encore avoir la tête à la Ligue des Champions ?

J’espère, oui, parce qu’il y a encore un match retour et parce qu’ils ont peut-être fêté ça. S’ils sont comme mardi, ce sera difficile de les jouer. On sait le match qu’il faut faire, d’autant plus qu’on l’avait pratiquement fait la saison dernière. On sait les efforts qu’il va falloir produire, les ingrédients qu’il va falloir mettre.


La victoire face à Strasbourg en semaine est-elle rassurante ?

Sur l’état d’esprit, oui. On a un milieu qui est en train de se reconstruire, des automatismes à travailler mais pour l‘instant on n’est que dans la récupération car on joue tous les trois jours. La première période était encourageante. L’entame de match, très bonne. On était vexés de notre dernière prestation à domicile en Coupe de France. En deuxième, on a eu les occasions de marquer le troisième but mais Strasbourg est revenu au score et on a commencé à douter. Les joueurs étaient soulagés tout en ayant souffert. Dans une période de flottement, il nous faut un match difficile à gagner. L’objectif initial était de prendre trois points, atteindre la barre des quarante et être quatrièmes.


Les joueurs ne cogitent pas. On a tout à gagner dans ce match. Un résultat positif sera du bonus. 

Y’a-t-il un risque que les joueurs cogitent avant d’affronter un tel adversaire ?

Les joueurs ne cogitent pas. On a tout à gagner dans ce match. Un résultat positif sera du bonus. La pression ne sera pas la même que mercredi, où on venait de perdre deux fois de suite à domicile. Il fallait renouer avec la victoire chez nous. Là, c’est le PSG. On connait la difficulté. Avoir gagné nous enlève de la pression. Et, on retrouvera notre public. Sans les kops, ce n’est pas un spectacle. Quand on voit ces tribunes vides… (il souffle) J’espère que ce sera la dernière fois.


Qu’avez-vous retenu de la prestation parisienne de mardi ?

L’investissement des joueurs. J'ai bien aimé les paroles de Kylian Mbappé à la fin du match : pourquoi avoir peur ? Les grands joueurs sont là dans les grands matches. J'ai également bien aimé l’organisation de l'équipe et le don de soi dans un match de Champions League. Je savais que les Parisiens allaient faire un match comme ça. C’est leur objectif numéro un.  Ils courent après depuis un moment. Arriver en quart de finale veut dire que vous êtes dans le top 8 européen. Après, pour entrer dans les quatre, il faut battre Barcelone, Madrid, la Juventus Turin ou le Bayern Munich. J’espère qu’ils passeront ce cap.


Faut-il prendre ce match comme un challenge ?

Bien sûr. On espère y arriver. On n’était pas loin la saison dernière. On rêve. Pour Paris, dimanche, c’est la routine. Le grand match, c’était mardi. Pour nous, c’est dimanche. On va disputer un match de gala dans un stade comble et face à l’une des meilleures équipes d’Europe. Le mot d'ordre, c'est tout donner pour se surpasser.

Derniers articles

Suivez l'ASSE sur les réseaux sociaux et applications :