Jean-Louis Gasset: "Rendre fier tout un peuple"

A deux jours du Derby, le coach stéphanois souhaite que ses joueurs livrent un grand match pour faire honneur à leurs supporters et progresser au classement.

Pros Mercredi 21 Novembre 2018 à 16h59

Dans quel état d'esprit êtes-vous à deux jours du derby?
Ce n'est pas nouveau pour moi, j'ai déjà eu la chance d'en jouer un la saison dernière. Ce match est spécial et tout le monde nous le rappelle. Les gens  parlent d'honneur, de fierté, des valeurs de courage et de détermination du club, je m'en suis imprégné. J'essaie de le mettre dans la tête des joueurs pour qu'on fasse honneur au club. Alors on va essayer avant tout de se faire plaisir pour que toute une région, tout un peuple soit fier de nous.


Jouer ce match à fond et avec nos valeurs


Quelle expérience avez-vous de ces grands matches?
Partout où j'ai vécu ces grands rendez-vous, on vous fait croire que ces matches sont les derniers de votre vie mais il faut arriver à relativiser. Il ne s'agit pas de faire des déclarations fracassantes mais juste d'arriver au bon endroit à la bonne heure. Même s'il y a un écart abyssal en termes de budgets ou de nombre d'internationaux entre les deux clubs, on va jouer ce match à fond et avec nos valeurs.

Estimez-vous l'ASSE plus à même de faire un résultat positif ce vendredi?
L'année dernière on n'était pas fringuants lorsqu'on était allés à Lyon mais en jouant notre football en seconde période on les avait fait reculer et on avait égalisé à la dernière minute. C'est un premier acquis car, depuis, on a progressé. Aujourd'hui, on a 23 points et on n'est pas mal classés. Pourtant, dans le jeu, on a parfois été moyens. Les associations commencent tout juste à se former. Il ne nous manque plus qu'à faire un résultat contre une équipe mieux classée que nous car, pour le moment, on n'a perdu que contre Paris (1er) et Lille (2e). Je regrette que la trêve internationale ait tronqué notre préparation. La programmation du derby, juste après cette trêve m'avait d'ailleurs surpris car finalement, on ne va commencer à parler vraiment du match avec le groupe que demain (jeudi), lorsque tous les internationaux auront repris l'entraînement.


Sentez-vous les joueurs motivés?
Les joueurs savent très bien qu'il faudra être très attentifs, très concentrés et se dépasser pour rivaliser contre les individualités de notre adversaire. Il faudra être à 103% et avoir un état d'esprit collectif. Les joueurs qui ont vécu le derby à domicile la saison dernière seront revanchards et ceux qui nous ont rejoint depuis, comme (Mathieu) Debuchy, (Wahbi) Khazri ou (Neven) Subotic, ont l'habitude de ces matches-là.


L'absence annoncée de Loïc Perrin va-t-elle entraîner un changement de dispositif?

Tout est possible. Je vais attendre de voir William Saliba qui a participé aux trois matches de l'équipe de France U19. C'est un petit qui a un avenir extraordinaire devant lui. À son âge, il a une maturité, une intelligence du jeu, une technique et un gabarit qui impressionnent. Et, surtout, il sait où il veut aller. Il progresse au gré des associations avec les autres joueurs. Tout va très vite pour lui, il a été appelé en équipe de France U19 pour un tournoi éliminatoire alors qu'il est U17. C'est la preuve que les sélectionneurs nationaux ont, comme moi, senti son potentiel. C'est un petit qui peut être le porte-drapeau de Saint-Étienne dans quelques années.


Même avec 1000 ou 2000 supporters, le match aurait été différent


L'absence des supporters de l'ASSE va-t-elle peser sur le derby?

Les matches de football doivent être une fête et un spectacle pour tout le monde et ce match encore plus que les autres. C'est dommage que nos supporters doivent le voir à la télé. Même avec 1000 ou 2000 supporters, le match aurait été différent.

Derniers articles

Suivez l'ASSE sur les réseaux sociaux et applications :