Jean-Louis Gasset:

Jean-Louis Gasset: "On a respecté nos adversaires"

Satisfait du résultat comme de l'état d'esprit, l'entraîneur juge l'entrée en matière de son équipe réussie.

Pros Dimanche 06 Janvier 2019 à 20h30

Qu'avez-vous pensé de la physionomie de la rencontre?
C'est exactement le scénario qu'on avait envisagé: démarrer très fort et être efficace. C'est ce qu'on a fait en marquant deux buts rapidement. Ensuite, on n'a jamais déjoué techniquement et on a toujours été très concentrés. C'est un bon match de coupe pour nous.

Êtes-vous satisfait de ne pas être tombé dans le piège que pouvait constituer un tel match?
Quand on voit des clubs amateurs éliminer des pros, ça réveille des mauvais souvenirs de joueur ou d'entraîneur. J'avais donc mis en garde le groupe et insisté sur l'état d'esprit dont il devait faire preuve. Il fallait être très sérieux et concentré pour se remettre dans la compétition après 15 jours d'arrêt et c'est ce que les joueurs ont fait.

Est-ce le départ idéal pour l'année 2019?
Oui, c'est bon départ. On a marqué des buts et on n'en a pas pris. Les attaquants ont marqué et je suis très content d'avoir vu Loïc Perrin marquer de la tête car ça fait un an que j'attendais ça (sourire), je suis très content pour lui. Il y a beaucoup de choses positives dans ce match. C'était très important de bien démarrer l'année. Quand vous êtes sur une bonne dynamique et que vous avez à jouer des matches très importants, il faut bien se préparer physiquement et ce soir c'est ce qu'on a fait. On a fait reposer les joueurs qui étaient en période de préparation, ceux qui étaient en danger au niveau des cartons et on a lancé des jeunes, c'est une bonne journée. J'espère maintenant qu'on va récupérer nos blessés car on a besoin de reformer notre groupe professionnel. Sur les deux derniers mois, on a souvent fait débuter des jeunes comme Saliba ou Nordin qui ont bien tenu leur rang mais on sera tous heureux de retrouver les titulaires.


C'est comme ça que je vois le football.


Etes-vous satisfait de l'entrée en en jeu des jeunes en formation?
C'était précisément le match qu'il fallait pour les faire débuter. Rocha ou Chambost avaient participé au stage avec nous mais on n'avait pas encore eu la possibilité de leur donner du temps de jeu. Aujourd'hui (dimanche), comme on menait au score, c'était plus facile.

Le match a été marqué par une grande fraternité entre les deux équipes. C'est aussi une satisfaction ?
On a été reçu merveilleusement bien par Strasbourg et le match s'est déroulé dans un bon état d'esprit. L'entraîneur, le président étaient tous contents de nous voir et, à la fin du match, tous les joueurs étaient contents d'avoir pu échanger leur maillot avec Khazri, M'Vila Cabella. C'est comme ça que je vois le football. J'ai débuté à la Paillade, alors je sais ce qu'est le milieu amateur. On a respecté nos adversaires et c'est le plus beau geste qu'un professionnel puisse faire. Car pour eux, jouer un 32e à la Meinau contre l'AS Saint-Étienne c'est un jour merveilleux qui restera gravé à jamais dans leur mémoire. A la fin du match, j'ai félicité l'entraîneur pour son parcours parce que ce n'est pas courant d'arriver en 32e. Il m'a dit qu'il était heureux, qu'il s'était senti respecté parce qu'on lui a montré la différence entre le monde amateur et professionnel.

Derniers articles

Suivez l'ASSE sur les réseaux sociaux et applications :