Jean-Louis Gasset:

Jean-Louis Gasset: "Les joueurs feront le résultat"

L’entraîneur stéphanois vivra un match particulier ce dimanche, dans sa ville et contre son ancien club. Pourtant, il laissera ses hommes être les protagonistes de la rencontre, face à une équipe de Montpellier dont il souligne l’état d’esprit.

Pros Jeudi 23 Août 2018 à 15h28

Le retour à Montpellier

Aller à Montpellier est et restera toujours particulier pour moi, bien sûr. Il y aura la famille, les amis du club qui seront présents. Ghislain (Printant) et moi étions dans l’autre camp il y a deux ans pour la même mission que celle que nous avons relevée ici la saison dernière. Quand on passe 45 ans dans une ville et dans un club, l’émotion est toujours présente. Ce sera spécial, car on connait toutes les personnes sur le banc adverse. Certains sont même des amis. Après, sur le match en lui-même, il n’y aura pas de surprise: Montpellier voudra gagner et nous aussi. Ce sont les joueurs qui feront le résultat.


Le jeu du MHSC

Le MHSC s’est renforcé offensivement puisqu'il a tout changé devant, avec les arrivées de (Andy) Delort, (Gaëtan) Laborde et (Florent) Mollet. Le système, lui, a l’air d’être le même.  La solidité défensive est la grande force de l'équipe. Au niveau de l’état d’esprit et de l’engagement, je sais comment on va être accueillis. Je dirai aux joueurs de ne pas être surpris par l’ambiance, l’engagement dans les duels. C’est l’état d’esprit de la maison. Malgré la pression, il faudra jouer sur nos forces. La saison dernière, dès le début de la rencontre, ils nous avaient mis sous pression. Ils avaient bien étudié notre jeu."


Le nul à Strasbourg

Nous avons souffert, à dix, et sous 30 degrés. Ce fut très difficile, même si le match fut un peu faussé par l’expulsion. Dans ces cas, les ailiers sont importants, car ce sont eux qui accompagnent l’attaquant. Là, j’ai tenté de les économiser pour tenir tout le match. Quand vous avez un expulsé, il faut vite réagir car tout le monde vous regarde. L’association Rémy Cabella-Wahbi Khazri ? On a seulement pu voir l’association. L’un va vers le ballon, l’autre joue comme un attaquant. On n'a eu qu'une séance de 45 minutes pour mettre tout en place. Dimanche, on a fini cuits. Lundi et mardi, on a joué sur la récupération, avec des petits exercices légers, des vidéos. Mais, après, les bons joueurs se complètent toujours.

Derniers articles

Suivez l'ASSE sur les réseaux sociaux et applications :