Jean-Louis Gasset:

Jean-Louis Gasset: "La clé, c'est la victoire!"

Contrarié par le dernier match de son équipe, le coach des Verts compte sur une formation plus constante et motivée pour s'imposer face à Nantes, ce vendredi (20h45), à Geoffroy-Guichard.

Pros Jeudi 29 Novembre 2018 à 18h09

Comment expliquez-vous la contre-performance des Verts à Nîmes?
Il y a plein de paramètres: le manque de repères et d'habitudes entre des joueurs qui ont peu joué ensemble. Si notre première période a été très mauvaise ce n'était pas un manque de cohésion, c'était plutôt dû à un manque d'envie. Personne ne voulait le ballon, on ne faisait que dégager, et en face, Nîmes avait plus d'envie. À la mi-temps, j'ai remonté les bretelles aux joueurs et ensuite j'ai fait entrer les joueurs que j'avais prévu de laisser au repos mais ça n'a pas suffi. Pour les jeunes joueurs que j'ai alignés, c'est une étape à passer, ça fait partie des erreurs qui doivent faire avancer. Maintenant, ce qui est fait, est fait. Ce qui m'importe maintenant c'est de retrouver notre stade et de renouer avec la victoire.

Quelles sont les clés pour relancer une dynamique?
La clé, c'est la victoire. Avant Nîmes, on était en progression. Contre Angers, l'état d'esprit était là, face à Reims on a eu l'efficacité et la maîtrise technique et, pour le Derby, on a fait ce qu'il fallait pour repartir de Lyon avec un résultat très positif. Là, on est passé à autre chose. On va affronter Nantes qui est devenu un adversaire difficile depuis la prise de fonction de Coach Vahid. Il a surement dû apporter de la discipline et faire des choix forts en faisant jouer des combattants car il aime les joueurs qui vont au bout des choses. Depuis, ils sont solides et costauds. Ils sont en train de remonter au classement mais nous devons gagner ce match à domicile.


Je ne suis pas inquiet, on est en embuscade de la troisième place


Quelle est votre méthode pour motiver votre effectif?
Je dois crier un peu plus que prévu et répéter les mêmes choses, c'est un peu usant alors, parfois, je reste un peu à l'écart pour faire comprendre aux joueurs que je suis fâché quand l'équipe ne joue pas. Rien n'est plus beau que de tout donner dans un match de football et, à l'inverse, rien n'est plus terrible que d'être battu par un adversaire plus motivé. Il faut qu'on soit plus constants dans le jeu mais ce n'est pas parce que je ne suis mécontent que je suis inquiet. On est sixièmes du championnat, en embuscade à trois points de la troisième place.

Comment appréhendez-vous la venue du FC Nantes et de son buteur, Emiliano Sala?
C'est le seul joueur qui a marqué 11 buts avec Mbappé. C'est un point fort de Nantes et aujourd'hui son mentor est Vahid Halilhodzic qui était un grand attaquant. Il va lui donner des conseils qui vont l'amener encore plus loin. Demain (vendredi), il sera le plus grand danger, car arriver à marquer 11 buts avec le FC Nantes, ce n'est pas rien.

Derniers articles

Suivez l'ASSE sur les réseaux sociaux et applications :