Jean-Louis Gasset :

Jean-Louis Gasset : "Garder la même envie"

Avant le coup d’envoi officiel de la saison, l’entraîneur stéphanois en appelle à l’état d’esprit qui anime son groupe depuis le début de l’année civile.

Pros Jeudi 09 Août 2018 à 15h59

Le but pour le premier match est-il de rester sur la même dynamique que la saison dernière ?
Chez les joueurs, l’état d’esprit est là. Le stage au Touquet nous a permis d’allier travail et bonne humeur. Il faut être motivé pour maintenir cet état d'esprit. Garder la même envie et la même détermination que lorsqu’on se bagarrait pour se sortir de l’ornière la saison dernière. J’ai affaire à de grands professionnels et ils savent que ce sera le discours que je tiendrai avant le coup d’envoi, ce samedi.

Comment insuffle-t-on la culture de la gagne à un groupe ?
Il faut avoir des joueurs qui l’ont. (Mathieu) Debuchy l’a parce qu’il a gagné des choses là où il a joué. (Neven) Subotic et (Yann) M’Vila, pareil. (Wahbi) Khazri ne supporte pas de perdre. Ils doivent être des relais.

Êtes-vous agréablement surpris par Loïs Diony, qui a marqué 5 buts lors des matches amicaux?
Surpris ? Non. Le premier à y croire, ce doit être moi. Un joueur doit sentir qu’il a la confiance à la fois du groupe et de l’entraîneur. Loïs travaille bien, il sait qu’il a vécu une mauvaise saison mais ça arrive dans une carrière. Il a la chance de pouvoir s’exprimer à nouveau. Il sort d’une très bonne préparation, ses copains sont à fond derrière lui. Wahbi (Khazri) prend la lumière, donc ça le laissera un peu tranquille. Je pense sincèrement que s’il se met en confiance, il peut être une bonne surprise de notre saison.

Les jeunes joueurs issus du centre de formation vous ont-ils donné satisfaction lors de la préparation ?
L’ASSE est condamnée à former. Voilà pourquoi je désire avoir 15 joueurs confirmés et faire tourner les jeunes avec les pros pour savoir qui a la dimension d’être titulaire à l’ASSE. (Stefan) Bajic est un garçon de qualité, (William) Saliba est un bon défenseur mais il a 17 ans. (Mahdi) Camara a fait un match contre Nice très encourageant. Il y a beaucoup de jeunes et bons joueurs même si certains n’ont même pas un match de CFA au compteur. Mais, travailler tous les jours avec des (Loïc) Perrin ou des (Neven) Subotic accélère leur apprentissage. Comme pour (Mahdi) Camara avec (Yann) M’Vila ou (Bilal) Benkhedim avec (Wahbi) Khazri.

Un entraîneur est-il toujours méfiant avant le premier match du championnat ?
On est sûr de certaines choses, mais on ne peut pas savoir exactement où l’on en est. On a quelques certitudes basées sur la saison dernière : le bloc équipe, la défense, le travail et l’état d’esprit. Maintenant, il faut apporter de la folie offensive pour marquer. L'animation offensive, c'est ce qu'il y a de plus difficile à construire dans le foot.

Quel regard portez-vous sur Guingamp ?
C'est une équipe qui est restée à invaincue lors de sa préparation et qui a beaucoup marqué, à l’image de (Nolan) Roux et de (Yannis) Salibur. La cohésion de groupe est là car l'effectif a peu changé. On sera à égalité à ce niveau-là.

Le Chaudron sera malheureusement amputé de ses deux kops ce samedi…
Quand je revois dans ma tête le match de Lille, c’était extraordinaire. A certains moments, le bateau tanguait ! On est forcément pénalisés car on aura moitié moins de monde. J’espère que ceux qui seront là pousseront pour ceux qui auraient dû y être.

Derniers articles

Suivez l'ASSE sur les réseaux sociaux et applications :