Jean-Louis Gasset:

Jean-Louis Gasset: "Des ambitions très élevées"

Satisfait de pouvoir s'appuyer sur Rémy Cabella, le coach ligérien a évoqué les ambitions de l'ASSE à 48h de la rencontre qui l'opposera à Strasbourg, ce dimanche à 15h.

Pros Vendredi 17 Août 2018 à 17h24

Depuis ce jeudi, Rémy Cabella fait partie de votre effectif. Comment accueillez-vous cette arrivée?
On a dû attendre un peu mais on est mi-août, ça me va très bien! On avait envie de continuer à travailler avec Rémy parce qu'il a été décisif et épanoui lors de la deuxième partie de saison. C'est un garçon qui a du tempérament, on le connaît bien. Il a un profil différent de celui de Wahbi (Khazri). Rémy, C'est le genre de joueur qui va chercher le ballon alors que Wahbi évolue plutôt dans les 16 mètres. Il faut arriver à trouver l'équilibre pour qu'ils se rencontrent. Pour ça, on a prévu certains scénarios.


Considérez-vous aujourd'hui que le mercato de l'ASSE est terminé?
On n'est pas loin de la feuille route initiale. Demain, je vais emmener 14 joueurs professionnels et quelques jeunes à Strasbourg. Avec notre choix d'avoir un effectif restreint, il faut être épargné par les blessures et les suspensions pour ne pas précipiter les choses avec les jeunes. Certains arrivent directement des U17 et ont donc besoin d'un temps d'adaptation. En tout cas, je suis satisfait du travail effectué avec David Wantier pour le recrutement. C'est quelqu'un de très compétent qui dispose d'un bon réseau international. Il a toujours été d'un grand secours pour trouver des solutions sur tous les dossiers. Depuis que je suis au club, il a rendu possibles toutes mes idées.

Avez-vous fixé des objectifs à votre effectif?

Nous sommes l'AS Saint-Étienne, un club avec des ambitions très élevées. L'année dernière, on est allés se mêler à la lutte pour les places européennes en partant de très loin. Cette année, ça va être dur de confirmer car nos adversaires vont être sur-motivés à l'idée de nous battre avec le recrutement que nous avons fait. Pour y arriver, il faudra avoir autant de motivation qu'eux et mieux jouer que pendant notre seconde période contre Guingamp durant laquelle même nos joueurs majeurs ont manqué de lucidité et de fraîcheur physique.


"On a travaillé l'aspect physique cette semaine"

À quoi attribuez-vous cette baisse de régime?
C'est un tout, on a fait une première période excellente mais, en seconde, on a très mal joué pendant 30 minutes. On n'avait pas les ressources pour répondre à notre adversaire jusqu'à ce qu'on marque notre deuxième but sur une action de grande classe. Ça peut s'expliquer par les difficultés qu'on a eues à donner du temps de jeu à nos cadres lors du dernier match amical. Contre Nice, à la mi-temps, on avait déjà perdu trois de nos quatre défenseurs alors, pour éviter d'autres pépins, on a ménagé d'autres joueurs qui ont donc manqué de rythme pour la première journée. Mais on a travaillé l'aspect physique cette semaine pour qu'ils remplissent la jauge.

Qu'avez-vous pensé de la victoire de Strasbourg, votre prochain adversaire?
Même si la victoire a été facilitée par une expulsion bordelaise, Strasbourg a fait un très bon match. Il faut dire que le club a recruté très intelligemment: un bon gardien, un défenseur central (Mitrovic) qu'on connaît bien pour l'avoir approché avant son opération et Sissoko, un espoir encadré par des joueurs expérimentés comme Martin ou Liénard. Tout ça, ça fait une équipe qui joue bien.

Comment réagissez-vous aux propos de Thierry Laurey, l'entraîneur strasbourgeois, qui dit que vous êtes son mentor?
J'ai connu Thierry Laurey comme joueur et il a été mon adjoint quand j'ai démarré ma carrière d'entraîneur. Il était tellement méticuleux dans sa préparation des matches qu'on l'appelait "le cerveau". Il voudrait que ses joueurs soient aussi intelligents que lui et c'est peut-être là qu'il lui fallait progresser mais je savais que ça serait un très bon entraîneur. Aujourd'hui, c'est le cas. Il fait du très bon travail et a beaucoup d'idées.

Derniers articles

Suivez l'ASSE sur les réseaux sociaux et applications :