Jean-Louis Gasset:

Jean-Louis Gasset: "C'est là qu'il faut prouver"

Le coach ligérien doit faire face à plusieurs forfaits pour son déplacement à Nice mais il compte sur la motivation de ses troupes pour signer un résultat positif sur la Côte d'Azur.

Pros Vendredi 14 Décembre 2018 à 17h05

Le reportés des matches est-il contrariant?
On est dans une période où il faut tenir compte tout. Le football est parfois secondaire, on nous a dit qu'on pourrait faire notre métier dimanche sans nos supporters alors on s'adapte à la situation. Reporter les entraînements, les réservations d'hôtel et d'avion, ça fait partie de notre métier. On aurait dû jouer ce soir mais on a revu notre planning. Notre séance d'hier s'est faite à Geoffroy-Guichard pour profiter de la qualité du terrain. Aujourd'hui, ça sera plus léger et demain on va faire un peu de vivacité pour être prêts.

Ces reports faussent-ils le championnat?
Non, je ne pense pas. Le plus difficile sera de trouver des dates disponibles pour les équipes européennes car janvier et février sont déjà des mois chargés avec les coupes. La répétition des matches, surtout en hiver, fera qu'il y aura un peu plus de casse mais je pense que ça s'équilibrera sur l'ensemble de la saison.

Comment vous adaptez-vous aux différents forfaits au sein de votre effectif?
Depuis le match de Bordeaux, il nous est arrivé pas mal de tuiles. On a quelques blessés de longue durée et deux suspendus se sont ajoutés. On va mettre en place une équipe avec un visage un peu différent. Mais pour les joueurs qui sont moins sollicités, c'est une opportunité à saisir. Il y a des jeunes en qui on voit un potentiel, c'est dans ces matches qu'il faut le montrer. Il ne s'agit pas de mettre la pression sur nos jeunes ou sur les joueurs qui n'ont pas l'habitude de jouer. Au contraire, il faut leur faire comprendre que c'est une chance pour eux et pas un examen. Le plus important est de leur donner de la confiance. Si nous les avons choisis, c'est parce qu'on a vu du talent en eux. Certains me font signe depuis six mois qu'ils ont envie de jouer, c'est dans ce genre de matches qu'il faut me le prouver.

Pierre-Yves Polomat fait-il partie de ces joueurs?
Polomat a été irréprochable depuis le début de saison. Il s'est entraîné et il a joué avec la réserve quand je le lui ai demandé. Je l'ai vu en jambes, une opportunité s'est présentée et il l'a saisie. Il a peut-être fait une petite erreur dans sa vie mais moi, je ne juge que ce que je vois.


Nice, c'est costaud. Cette équipe est en pleine euphorie !

Que pensez-vous de votre prochain adversaire, l'OGC Nice?
Ils ont pris 14 points sur 18 possibles et n'ont pas pris un but depuis 6 matches. Nice, c'est costaud. C'est une équipe en pleine euphorie qui est contente de jouer contre Saint-Étienne. Nous aussi, nous sommes contents de jouer, c'est notre métier. Et quoi qu'il arrive, on n'aurait pas récupéré nos blessés ou nos suspendus qui doivent encore purger leur match.

L'absence de vos cadres peut-elle peser sur le résultat de votre équipe à Nice?
Sur nos deux derniers matches à l'extérieur, on a très, très bien joué mais on n'a pas ramené un seul point. Contre Nice, on risque peut-être d'être moins beaux voir à jouer mais qui sait, c'est peut-être là où on rapportera des points.

Derniers articles

Suivez l'ASSE sur les réseaux sociaux et applications :