Jean-Louis Gasset :

Jean-Louis Gasset : "Beaucoup d'émotions"

Après le succès des siens face à Nice (3-0), synonyme de 4e place et de qualification en UEFA Europa League, l’entraîneur stéphanois a exprimé sa joie et sa fierté.

Pros Dimanche 19 Mai 2019 à 00h23

Que ressentez-vous après cette victoire ?

Beaucoup d’émotions. Ce public, cette joie, ce stade (il sourit)… C’est vrai que c’est bon à vivre.

Quel est le sentiment qui domine ?

Je suis fier. Fier du travail accompli, de ce groupe de joueurs. Avec un mélange d’éléments confirmés et de jeunes qui ont progressé. Ils sont venus avec nous toute la saison et ont gagné la Coupe Gambardella. Certains ont joué. D’autres auraient mérité d'être sur le terrain mais je n’avais que trois changements possibles. Je suis également fier du choix des hommes qu’on a fait.


Quel regard portez-vous sur la prestation de votre groupe ?

On a souffert. On avait une équipe qui, sans Rémy Cabella ni Wahbi Khazri, manquait de souplesse sur le plan technique. Mais, on a fait preuve d’autres valeurs. On a très bien défendu et on a été très efficaces. Robert Beric ? C’est un buteur. On juge toujours un buteur par rapport à son efficacité. La semaine dernière, il aurait pu égaliser. Il le savait. Mais, cette semaine, il a travaillé d’arrache-pied face au but. Ce soir (samedi soir), il est récompensé.


Je suis fier du choix des hommes qu'on a fait

La blessure de Pierre-Yves Polomat vous a contraint à lancer Wesley Fofana au poste d'arrière droit.

Ce poste d’arrière droit nous aura mis dans l’urgence toute la saison. On avait trouvé une solution avec Kévin Monnet-Paquet quand Mathieu Debuchy n’était pas disponible. Aujourd’hui (samedi), aucun des deux n’était là. Mais, Wesley Fofana, ce petit de 18 ans, stoppeur de formation, a faim. En première mi-temps, il s’est parfois mal positionné par rapport à son adversaire direct. Mais, à la mi-temps, on a fait les ajustements nécessaires.


Avez-vous le regret d’être passé près de la 3e place ?

En étant européens par la 4e place, on fait une très bonne saison. Ç’aurait pu être une saison exceptionnelle. On est là, pas loin, on les a fait trembler jusqu’à deux journées de la fin. Quand on voit les différences d’effectif et de budget, on se dit que la logique est respectée pour les trois premières places.

Derniers articles

Suivez l'ASSE sur les réseaux sociaux et applications :