Jean-Louis Gasset: "Aller au charbon"

À deux jours de la réception d'Amiens (dimanche à 15h), l'entraîneur stéphanois dit se méfier des Picards et insiste sur l'état d'esprit dont son groupe doit faire preuve pour espérer s'imposer.

Pros Vendredi 31 Août 2018 à 16h23

Les retrouvailles avec le Chaudron

"Le match contre Amiens est très important. Premièrement parce qu'il a lieu dans notre stade et parce qu'on sait que si on arrive à se sublimer, on sera porté par notre public. Je me souviens du match qu'on avait joué contre Lille, c'était fantastique. C'est pour connaître des ambiances comme celle-là qu'on est joueur professionnel, ça donne envie de se sublimer."


Amiens, un solide adversaire 

"La saison dernière,  Amiens s'appuyait déjà sur une très bonne défense. Cet été, le club a effectué des recrutements atypiques mais de grande qualité tout en conservant Konaté, le finisseur de l'équipe, malgré les convoitises. Il faudra être très attentif à lui, même s'il n'est pas le seul à pouvoir marquer. Amiens est une équipe à prendre très au sérieux. La preuve, elle a largement battu Reims (4-1), qui s'était imposé contre Lyon la semaine précédente. Ce sera une formation difficile à manœuvrer mais il faudra faire le maximum pour bonifier les deux matches nuls décrochés à l'extérieur."


Associer l'envie au talent

"Tous les matches sont difficiles. Reims a battu Lyon et Nîmes a battu Marseille. Ces résultats montrent que c'est avant tout une histoire d'état d'esprit. On a une équipe de talent, mais le talent ne suffit pas, il faut y ajouter l'envie et le dépassement de soi. Il faut aller au charbon, comme on dit ici. Notre équipe est belle sur le papier mais elle doit avoir faim et c'est mon travail d'inculquer ça aux joueurs car à égalité de motivation, c'est nous qui gagnerons."


La fin du mercato

"Les dirigeants font le maximum pour finaliser l'arrivée d'un joueur en ce dernier jour du mercato mais dans ces dossiers il y a toujours trois parties qui doivent s'entendre. Tant qu'elles ne se sont pas tapé dans la main, on n'est sûr de rien. Ce qui est sûr, c'est que Robert Beric reste avec nous, il prétend à une place dans le groupe contre Amiens. Je sais ce qu'a apporté Robert à l'AS Saint-Étienne. C'est moi qui l'ai fait revenir en janvier. Le pari était de marquer dix buts, il en a inscrit sept qui ont beaucoup compté. Avoir un attaquant capable de marquer une dizaine de buts sur un demi-championnat, ce n'est pas négligeable."


L'intégration des jeunes

"Arnaud Nordin fait partie des joueurs sur lesquels je compte. Il m'a fait bonne impression durant la préparation et les matches amicaux. C'est un jeune joueur qui travaille et qui va continuer à progresser. Il est entré deux fois en jeu depuis le début de saison. William Saliba, Mahdi Camara et Makhtar Gueye ont aussi gagné leur statut. J'intègrerai d'autres joueurs méritants dès qu'on en aura la possibilité car les jeunes de National 2, que j'irai voir jouer demain, progressent à vitesse grand "V" au contact des professionnels."

Derniers articles

Suivez l'ASSE sur les réseaux sociaux et applications :