Focus sur Montpellier

Focus sur Montpellier

L’équipe héraultaise, longtemps candidate à l’Europe la saison dernière, entend jouer à nouveau un rôle de trouble-fête en Ligue 1 Conforama.

Pros Jeudi 23 Août 2018 à 17h49

Une attaque repensée

Seizième attaque de Ligue 1 Conforama la saison dernière (seulement 36 buts marqués), le MHSC a fait du secteur offensif son chantier principal de l’été. Trois arrivées majeures ont animé l’été du club. Andy Delort, en provenance de Toulouse, Gaëtan Laborde, arraché à Bordeaux, et Florent Mollet, arrivé du FC Metz, se sont engagés en faveur du MHSC. Plus rapides, mais surtout plus mobiles, les nouveaux attaquants montpelliérains dessinent une force nouvelle dont il faudra se méfier.


L’importance du système

En septembre 2017, pour contrer la force offensive des Parisiens lors d’un déplacement au Parc des Princes, Michel der Zakarian tente un changement de système et opte pour un 3-5-2 malléable en 5-3-2. Résultat, le MHSC freine le PSG (0-0) puis l’AS Monaco (1-1), la semaine suivante. Le coach montpelliérain n’a, depuis, plus changé de fusil d’épaule et conservé son animation collective. Cette dernière a ainsi permis aux latéraux de se révéler. Si Jérôme Roussillon a rejoint Wolfsburg cet été, Ruben Aguilar, ancien de la maison Verte, est toujours là. Latéral ou ailier, selon si son équipe a la possession ou non, il symbolise la propension du MHSC à bien jouer sur les côtés.


Une défense rôdée

A trois ou cinq défenseurs, le Montpellier Hérault s’est fait une spécialité de bien défendre. Ancien défenseur, Michel Der Zakarian a trouvé la bonne formule la saison dernière : avec seulement 33 buts encaissés, le MHSC a terminé deuxième meilleure défense de France. Une imperméabilité rare au haut niveau qui a longtemps permis aux Héraultais de rester dans la course à l’Europe. Les pertes de Jérôme Roussillon (Wolfsburg) et Nordi Mukiele (RB Leipzig) sont tout de même significatives dans un secteur de jeu devenu marque de fabrique de l’équipe montpelliéraine.


L’atout Mosson ?

Si Geoffroy-Guichard fut longtemps un temple pour les Verts la saison dernière, la Mosson n’a pas pleinement joué son rôle pour le MHSC. Avec 26 points engrangés à domicile, les hommes de Michel Der Zakarian n’ont pas été franchement impériaux dans leur antre. Ils ont aussi et surtout concédé beaucoup de matches nuls, 9 au total, soit près d’une rencontre sur deux, le plus haut total dans ce domaine. La défaite inaugurale face à Dijon (1-2) n’a pas rassuré les supporters montpelliérains.

Derniers articles

Suivez l'ASSE sur les réseaux sociaux et applications :