#ASSEOM Anciens Verts Jeudi 31 Mars 2022 à 16h35

Et Alex, en félin des surfaces, fit le show !

L'OM, dans les radars de la Justice qui a ouvert une information judiciaire pour faux et usage de faux en écriture et abus de biens sociaux, est en crise lorsqu'il débarque dans le Forez. Dans la coulisse donc mais également sur le rectangle vert. Humiliés par les Néerlandais du Feyenoord (3-0), les Phocéens courent désespérément après un match-référence. Rolland Courbis, prié de rendre son tablier, en a fait les frais; Bernard Casoni lui succédant sur le banc.


Les Stéphanois, en revanche, affichent le visage souriant d'un promu ambitieux, ne jouant pas petit bras. Victorieux à Nantes (1-0), les Foréziens ont signé au bord de l'Erdre leur quatrième succès à l'extérieur et aspirent à accrocher l'OM à leur tableau de chasse en dépit des absences conjuguées de Jean-Guy Wallemme, José Aloisio, Nestor Subiat et Bertrand Fayolle, blessés. Les voyants sont au vert alors que Gérard Soler s'active afin d'enrôler l'attaquant parisien, Bruno Rodriguez. "Il veut venir", affirme-t-il dans les colonnes de "La Tribune". Le Francilien franchira finalement la Manche et rejoindra Bradford.

Musée des Verts
Un nouveau Musée à découvrir
> Entrez dans la légende

Mais en ce 19 décembre 1999, l'attaque ligérienne n'a besoin d'aucun renfort pour dynamiter et éparpiller façon puzzle une formation phocéenne aux abois. "Marseille, pitoyable et grotesque avant la pause, a reçu une volée de bois vert", notera "L'Équipe". Et de fait, Robert Pirès et ses coéquipiers rejoindront les vestiaires avec un handicap de quatre buts ! Dans le sillage d'un tandem Alex-Revelles, épatant de complicité et d'efficacité, les Verts donneront un récital. Un régal pour les yeux de leurs supporters, "une honte absolue" selon "Le Provençal" pour les fans visiteurs quittant prématurément le Chaudron avec perte et fracas après que la rencontre a été interrompue une dizaine de minutes. 


Alex, en panthère irrésistible, inscrira un quadruplé. Lionel Potillon, porteur du brassard de capitaine, apportera son précieux écot à "une soirée inoubliable, à jamais gravée dans ma mémoire". L'OM, "ballotté dans les grandes largeurs, offrant des boulevards, que dis-je les Champs-Élysées, aux Stéphanois, a été indigne du maillot blanc. Les Verts, eux, ont fait honneur à leur mythique tunique", se désolera un journaliste marseillais. "J'ai honte. Le retour va être chaud", abondera, pour sa part, l'ex-Stéphanois Sébastien Pérez, tête basse. À quelques mètres de là, Robert Nouzaret, la banane de circonstances, jubile. "Nous avons offert un joli cadeau au président Alain Bompard qui fêtait, ce soir, ses deux ans à la tête du club."


Un anniversaire agrémenté d'une "manita". Un spectacle ébouriffant. Une page de la riche histoire de l'ASSE. En un mot : mémorable.


12 décembre 1999

À Saint-Étienne (stade Geoffroy-Guichard), AS Saint-Étienne bat Olympique de Marseille : 5-1 (4-0).

Arbitre : Pascal Garibian; 32 595 spectateurs.

Buts pour Saint-Étienne : Alex (4e, 19e, 27e, 61e), Potillon (11e).

But pour Marseille : Dalmat (90e).

Avertissements à Saint-Étienne : Mettomo (16e), Sarr (18e), Llacer (40e), Boudarène (77e).

Avertissements à Marseille : Maurice (16e), Pérez (86e).

ASSE : Alonzo - Llacer, Kwarme, Mettomo, Potillon (cap.) - Sarr, Guel, Sablé (Boudarène, 60e), Pédron (Ferhaoui, 79e) - Alex (Chavériat, 76e), Revelles. Entraîneur : Robert Nouzaret.

OM : Porato - Pérez, Gallas, Berizzo, Martin (Reina, 64e) - Dalmat, Luccin, Brando (Montenegro, 46e), Pirès (cap.) - Dugarry, Maurice (Bagayoko, 88e). Entraîneur : Bernard Casoni. 

Fil infos

Vert l'Avenir

Ensemble, faisons de notre club une source d'engagement, à domicile et à l'extérieur,
car un club de football engagé est un club plus fort !

Palmarès

Logo Kelyps Interim
Logo hummel
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire