Pros Pros Vendredi 01 Juil. 2022 à 17h20

Dylan Chambost, Anthony Briançon et Jimmy Giraudon devant la presse

Présentées à la presse ce vendredi midi, les trois premières recrues de l'été ont fait part de leur enthousiasme à rejoindre l'AS Saint-Étienne.

Bonjour Dylan. Que ressens-tu après ton retour dans ton club formateur ?

Dylan Chambost : J’ai passé douze saisons ici, je suis très heureux de revenir à l’ASSE pour relever ce nouveau défi. J’arrive avec un autre statut. Ces trois années à Troyes m’ont permis de m’affirmer en tant qu’homme et en tant que joueur. Il y avait un petit goût d’inachevé à mon départ de l’ASSE. Forcément, quand on est formé dans un club, on espère porter ses couleurs au plus haut niveau. Ceci dit, j’arrivais en fin de cycle je pense. Là, je reviens pour porter fièrement ce maillot au plus haut niveau.


La présence de ton ancien entraîneur, Laurent Batlles, a-t-elle joué un rôle ?

Dylan Chambost : Bien sûr. J’ai eu son appel, celui de Loïc Perrin aussi. Je n’ai pas trop hésité : revenir dans le club que j’aime était une chance, une opportunité. Ça s’est fait rapidement. J’ai hâte de commencer la saison. 


Coach, pourquoi avoir fait le choix de retrouver un joueur que vous avez connu à l'ASSE puis à Troyes ?

Laurent Batlles, Entraîneur des Verts : Je le connais très bien puisque je l'ai traîné lorsqu'il était plus jeune. Dylan est un joueur polyvalent dans sa façon de jouer que je trouve à son avantage lorsqu'il évolue derrière l’attaquant. Par rapport à sa valeur technique et athlétique, il est important pour nous d’avoir des joueurs qui ont du volume de jeu et de l’intelligence de jeu. Quand j’ai su qu’il ne prolongerait pas à Troyes, je l’ai appelé car nous avions envie d’avoir des joueurs connaissant l’ASSE et ma façon de jouer. 


Je suis un supporter de ce club. Le projet de remontée fixé sur deux ans est intéressant. C’est une vraie source de motivation. 
Dylan Chambost.


Justement, est-il utile de pouvoir compter sur des joueurs qui connaissent votre projet de jeu ?

Laurent Batlles : C’est important oui. Quand on construit une équipe, c’est plus facile de faire passer son message lorsqu’on peut compter sur des joueurs relais sur le terrain. On gagne un peu de temps quand on a un relai capable d’expliquer certains principes mais avant toute chose, il faudra qu'il acquière une légitimité grâce à ses performances. 


La présence de Laurent Batlles à la tête de l'équipe a-t-elle facilité le recrutement de Dylan Chambost ? 

Loïc Perrin, Coordinateur sportif : Ça aide forcément. Dylan correspond aussi aux critères qu’on a définis. Il connaît la Ligue 2 BKT, il est monté en Ligue 1 Uber Eats et est capable d’enchaîner les matches assez facilement. Ce qui a facilité les choses, oui, c’est aussi sa connaissance du club et de l’entraîneur. Ce qui m’a plus aussi chez lui, c’est qu’il avait vraiment envie de nous rejoindre. Je sais qu’il avait d’autres propositions plus intéressantes. Pour nous, c’est un beau message. 


Pourquoi avoir privilégié l'ASSE, Dylan ?

Dylan Chambost : Je suis un supporter de ce club. Comme tout le Peuple Vert, j’ai été triste du dénouement de la dernière saison. Le projet de remontée fixé sur deux ans est intéressant. C’est une vraie source de motivation. Il y a un nouveau staff, un nouvel effectif. Il va falloir que tout se mette en place et qu’on emmène les supporters avec nous. J’en ai croisé, ils ont hâte de passer à autre chose. Il y a beaucoup d’envie, comme chez nous, joueurs. 


Bienvenue Anthony ! Pourquoi avoir fait le choix de rejoindre le Forez ?

Anthony Briançon : Au-delà du challenge qui m'a été présenté, c'est le fait que ce soit un club mythique. Le projet est beau, le club est grand. C’est un club historique du championnat. Ma décision a été rapidement prise. L’objectif est de ramener ce club dans l’élite. Ça ne va pas être facile, on en a conscience. On doit avoir un groupe soudé, solidaire. Une saison, c’est long. Il y aura des moments compliqués, le vestiaire sera important. Il faudra aussi mettre les ingrédients sur le terrain. 


L'ASSE va débuter sa saison avec trois points en moins. C'est une situation que tu as connu avec Nîmes...

Anthony Briançon : J’en avais un peu plus à l’époque (huit, ndlr). Il va falloir bien démarrer le championnat pour rapidement revenir en positif. Il faudra essayer de vite laisser ça derrière nous. Après, c’est un handicap qui peut être une motivation. On a conscience qu’au premier match, même en gagnant, on sera à 0 point. Il faut en tirer quelque chose mentalement. 


Comment se déroule ton intégration ?

Anthony Briançon : Très bien. Tout le staff, les joueurs m’ont très bien accueilli. J’ai la chance d’intégrer le club avec deux recrues que je connaissais à travers nos matches en tant qu’adversaires. C’est plus facile d’arriver comme cela.


C’est à moi de prouver, aux entraînements et en match que je dois être titulaire. Je viens avec l’objectif d’aider l’équipe.
Anthony Briançon.


Es-tu prêt à assumer un rôle de titulaire ? 

Anthony Briançon : Il n’y a jamais de garanties d’être titulaire. C’est à moi de prouver, aux entraînements et en match, que je dois être titulaire. Je viens avec l’objectif d’aider l’équipe et de jouer. Les pépins physiques sont derrière moi. Je me sens bien, de mieux en mieux. Je me sers de cette préparation pour revenir à 100%. Je n’en suis plus loin. 


Loïc, Anthony Briançon faisait-il partie de vos pistes prioritaires ? 

Loïc Perrin : Oui. Ça fait un moment qu’on suit Anthony. On a été très attentifs à son retour à la compétition. C’est un profil qui nous intéressait, qu’on soit en Ligue 1 Uber Eats ou en Ligue 2 BKT. Là encore, ce qui a été intéressant, c’est son envie de nous rejoindre. Je sais qu’il a été très sollicité. Il a accepté de nous rejoindre. C’est encourageant pour nous. 


Vous partagez ce point de vu, Coach ?

Laurent Batlles : Bien sûr. Quand le profil d’Anthony m’a été proposé, je l’ai tout de suite validé. Notamment vis-à-vis du fait qu’il connaît bien le championnat, qu’il a une mentalité de capitaine et une personnalité importante sur le terrain et dans le vestiaire… On a besoin d’avoir des leaders de vestiaire.


Qu'est-ce qui vous plaît chez lui ?

Loïc Perrin : Ses qualités de footballeur avant tout. C’est un défenseur à l’aise avec le ballon, qui sait relancer et garder son sang froid dans la zone dangereuse. On apprécie son leadership. Et puis sa faculté à marquer des buts aussi. Je l’ai affronté avec Nîmes, c’est un joueur très dangereux sur coup de pied offensif. J’espère qu’il marquera beaucoup de buts cette saison. 

Jimmy, bienvenue à l'ASSE ! Pourquoi avoir choisi de devenir Stéphanois cet été ? 

Jimmy Giraudon : Le club, le coach... J’ai eu rapidement des contacts avec le club. Mon choix a été assez rapide. Je n’ai pas hésité à rejoindre l’ASSE, même en Ligue 2 BKT, ça ne se refuse pas. Retrouver ce championnat, je le vis bien. Je le connais très bien. On va essayer de faire une bonne saison. Personnellement, je n’ai pas de certitudes de temps de jeu, en football ça n’existe pas. 


Tu connais plusieurs visages dans le vestiaire...

Jimmy Giraudon : J’ai retrouvé Sergi Palencia que j’ai connu à Leganes lors de mon dernier prêt. C’est quelqu’un que je connaissais, ça félicite l’intégration. Je connais certains joueurs et le coach, c’est un avantage. Et puis, le groupe dans sa globalité nous a bien intégrés. 


Loïc, l'arrivée de Jimmy Giraudon s'est rapidement décantée...

Loïc Perrin : Tout s’est fait rapidement avec Jimmy. Lui aussi avait la volonté de rejoindre le club. La présence de Laurent (Batlles) a beaucoup aidé. Lui aussi correspond aux critères qu’on a définis. Il connaît le championnat et il a de l’expérience. C'est un leader. 


Retrouver la Ligue 2 BKT, je le vis bien. C’est un championnat que je connais très bien.
 Jimmy Giraudon.


Laurent, quelles sont ses autres qualités ?

Laurent Batlles : Comme Dylan et Anthony, Jimmy est un joueur avec beaucoup d’humilité, de simplicité. C’est un joueur talentueux sur le terrain et important dans le vestiaire. Il a une forte qualité technique, notamment dans la relance. C’est ce que je recherche à l’image de ce que peut également faire Anthony. Lui aussi pourra faire passer des messages dans les mouvements, les sorties de ballon. Ce sera plus facile d’appréhender le projet de jeu avec des joueurs qui le connaissent. 


Loïc, où en est le mercato stéphanois après ces trois arrivées ?

Loïc Perrin : On s’est mis à la recherche d’un attaquant, ce n’est pas un secret. L’idée est d’avoir un effectif finalisé le plus tôt possible, mais ce ne sera probablement pas le cas à la première journée, on en a conscience. Comme chaque saison, il faudra s’attendre à des mouvements jusqu’à la fin du mercato.

Fil infos

L'ASSE engagée auprès de l'ONU et l'UNFCCC

L'ambition ? La neutralité carbone avant 2040 !

Palmarès

Logo ZEbet
Logo le coq sportif
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire