Pros Pros Jeudi 23 Juillet 2020 à 11h25

Denis Bouanga : "Hâte d'y être"

Meilleur buteur des Verts la saison dernière, le Gabonais se languit de disputer la finale de Coupe de France face au PSG. S’il souligne la qualité de l’adversaire parisien, le numéro 20 ne veut pas faire de complexe d’infériorité et encourage ses coéquipiers à jouer leur chance à fond.

Comment abordes-tu ton deuxième exercice en Vert ?

Chaque saison, j’essaie de faire mieux que la précédente. J’ai faim, j’ai de nouveaux objectifs. Et le fait de jouer une finale d’entrée, avec un trophée au bout, c’est motivant. Un mois avant la reprise collective, je me suis remis en mode compétition en travaillant notamment mon cardio. Je suis revenu à l’entraînement avec beaucoup d’envie.


Et comment sens-tu le groupe, un peu plus d’un mois après la reprise collective ?

La qualité est là. De nouveaux joueurs nous ont rejoints. Ça va nous apporter des profils différents et un nouvel état d’esprit. En tout cas, je sens l’équipe prête à jouer cette finale. Chacun a eu du temps de jeu durant les matches de préparation. La répétition des efforts est importante à avoir. Les sensations sont bonnes. On nous répète quotidiennement que chaque entraînement est réalisé afin d’être dans les meilleurs conditions face au PSG.


Je connais le potentiel de Jean-Philippe Krasso. À Saint-Étienne, il va progresser au contact des joueurs et du staff.

Justement, dans quel état d’esprit t’apprêtes-tu à vivre la finale ?

Si Rennes l’a fait, on peut le faire aussi. On aura notre carte à jouer. Au sein du groupe, on possède un mélange d’expérience et de jeunesse. C’est une finale, un match sec. Pourquoi ne pas croire à un exploit ? Je pense qu’on est tous conscients de la qualité des joueurs que l’on va avoir en face de nous, de la difficulté de la tâche. Malgré cela, on a tous hâte d’y être. On s’entraîne tous les jours de notre carrière pour vivre ce genre de rencontre.


Jean-Philippe Krasso, que tu connais bien, a récemment rejoint l’ASSE. Quel regard portes-tu sur son arrivée ?

C’est une marche supplémentaire dans sa carrière mais je connais son potentiel. Quand on a joué face à Épinal, je lui avais conseillé de venir. Je lui ai dit que je serais toujours disponible pour l’aider. Dès son arrivée, il a donc déposé ses affaires chez moi (rires) ! Tout le monde l’a bien accueilli et il s’est intégré très naturellement. On l’a d’ailleurs vu lors des matches amicaux. Pour moi, il a ce qu’il faut pour passer le cap. À Saint-Étienne, il va progresser au contact des joueurs et du staff.

Expériences ASSE

Palmarès