Féminines Mercredi 03 Décembre 2014 à 18h02

D1 Féminine : les Vertes ne peuvent rien face à l’OL

Malgré une réelle volonté de bien faire, les Stéphanoises se sont inclinées face à l’armada lyonnaise (0-6), ce mercredi.




Le football féminin est avare en surprises. Le match de ce mercredi après-midi a confirmé cette théorie, même si les Vertes se sont évertuées, notamment en début de partie, à faire mentir l’adage. Malheureusement pour elles, l’Olympique Lyonnais, même sans Louisa Nécib et Wendie Renard, n’était pas disposé à connaître un premier accroc en championnat cette saison. Dans un froid polaire, les professionnelles lyonnaises se sont largement imposées en terre stéphanoise et ont signé une onzième victoire en onze matches. « Nous sommes restés sur le même état d’esprit que lors des deux derniers matches, c’est très important pour nous, valorisait Hervé Didier. La différence entre les deux équipes est telle que nous avons payé cash toutes nos erreurs. »

Après les retrouvailles entre Méline Gérard et ses anciennes coéquipières, plus aucun cadeau n’allait être fait sur la pelouse. Audrey Chaumette se présentait devant les buts de son ancienne camarade, mais tirait au-dessus. Une occasion qui allait réveiller l’OL. Dickenmann reprenait victorieusement un ballon qui trainait dans la surface, après une pression lyonnaise efficace (0-1). Les Vertes avaient tenu vingt minutes, tentant de désorganiser leurs adversaires, avec beaucoup de volonté et de courage. Mais les Lyonnaises se trouvaient bien et doublaient la mise, toujours par Dickenmann qui, après un renversement de jeu de la gauche vers la droite, croisait parfaitement sa frappe (0-2). « Nous avons quelques regrets sur cette première période car nous avons deux opportunités de marquer et de prendre confiance. Derrière, Lyon a su faire la différence », expliquait Hervé Didier.

C’était compliqué pour des Stéphanoises qui se jetaient sur tous les ballons, décidées à combler la différence entre les deux formations par beaucoup d’envie. Rose Lavaud, de retour dans le onze titulaire, expédiait un coup-franc dans la surface que personne ne reprenait. Julie Perrodin, dans les buts stéphanois, repoussait invariablement les tentatives rhodaniennes. « Julie fait de beaux arrêts, c’est vrai. Rose aurait pu être décisive en première période avec un bon coup-franc. Elle était titulaire pour la première fois depuis longtemps. Elle doit encore prendre des marques pour revenir à son niveau », analysait Hervé Didier.

Le second acte allait être plus douloureux. L’OL accélérait, et Eugénie Le Sommer pliait définitivement la rencontre d’une reprise de volée acrobatique bien placée (0-3). L’attaquante lyonnaise s’offrait un doublé à une quinzaine de minutes du terme (0-4), puis un triplé, dans le temps additionnel (0-6). Entre temps, Schelin avait un peu plus corsé l’addition (0-5).

Côté stéphanois, la rentrée de Sarah Palacin faisait du bien aux avant-postes, permettant de fixer une défense à trois jusque-là peu mise en danger. Alice Benoit, malgré un vilain coup au visage reçu à Soyaux, dimanche, tenait sa place et tentait une action personnelle après une belle récupération au milieu de terrain. « Nous avons mieux tenu le ballon en deuxième mi-temps mais, curieusement, c’est là où nous avons encaissé quatre buts, expliquait Hervé Didier. Les filles ont tenté de mettre le ballon devant les buts, de se créer des situations de frappe. L’adversaire était trop fort. »

D1 Féminine
Match en retard de la 9e journée
ASSE 0-6 OL (0-2)
Buts : Dickenmann (21e, 34e), Le Sommer (48e, 75e, 90e+4), Schelin (87e) pour l’OL
ASSE : Perrodin - Courteille, Sissoko, Multari (puis Lorgere, 58e), Gauvin (puis Audemar, 80e) - Benoit, Gherbi, Clemaron, Morel  Lavaud (puis Palacin, 58e), Chaumette. Entr.: Hervé Didier
OL : Gérard - Petit, Kumagai, Majri (puis Perisset, 60e) - Pingeon, Bussaglia, Henry (puis Abily, 60e), Dickenmann - Hegerberg (puis Garbino, 66e), Schelin, Le Sommer. Entr.: Gérard Prêcheur

<< Cliquez ici pour accéder à la gallerie photo du match >>

 

Expériences ASSE

Palmarès