Féminines Dimanche 08 Décembre 2013 à 20h07

D1 Féminine : grosse déception pour les Vertes

Le match de ce dimanche contre Soyaux n’a pas permis de renouer avec la victoire. Les Stéphanoises enregistrent leur septième défaite d’affilée (1-2).

Après quatre minutes de jeu, les spectateurs du stade Léon Nautin se disaient que la roue avait enfin tourné. Rose Lavaud venait d’ouvrir le score sur la première occasion dangereuse du match. A peine cinq minutes plus tard, Soyaux se retrouvaient à dix, suite à l’expulsion d’une de ses joueuses. Les Vertes avaient beaucoup de détermination, d’envie et de volonté. Les faits de jeu leur étaient, en plus, favorables.

Il est, donc, difficile de comprendre ce qui a suivi. En supériorité numérique, et devant au tableau d’affichage, les Vertes n’ont fait que reculer après le but et se sont laissées avoir au moment où le match se débridait. Soyaux, à l’inverse, a montré de la volonté au moment d’aller chercher le ballon dans les pieds des Stéphanoises et a fait fi des décisions arbitrales. Les Charentaises, beaucoup plus solides, ont évolué en équipe. Les Vertes, elles, malgré beaucoup de talent balle au pied, et des occasions de but franches à des moments clefs de la partie, n’ont pas montré de cohésion collective au moment de sortir la tête de l’eau. Dommage.

Ces moments difficiles, que l’on aimerait qualifier de mauvais souvenirs d’ici peu, ont quelques explications. Des blessures de joueuses importantes de l’effectif, un manque de chance chronique et un déficit de confiance qui condamne quiconque dans un championnat aussi homogène. Pour autant, il n’y a pas d’excuses à trouver, Hervé Didier en est conscient, lui qui ne se dédouane jamais, malgré les circonstances. Ce dernier réagira, comme toujours, et saura trouver les mots. À ses joueuses de faire de même.

Championnat de France de D1 Féminine
11e journée
ASSE 1-2 Soyaux
Buts :
Lavaud (4e) pour l’ASSE: pour Boudaud (35e) ; Dumont (72e) pour Soyaux.

Expériences ASSE

Palmarès