#ASSERCL Pros Mardi 02 Mars 2021 à 15h55

Claude Puel  : "Un challenge à relever"

Le Manager général de l'ASSE souhaite que son groupe gagne en régularité pour avancer vers le maintien. Et ce, dès demain mercredi, face à Lens (19 h).

Avec deux jours de recul, quelle analyse faites-vous de votre défaite à Lorient (1-2) ?

La même que celle faite le soir du match. Ce n'est jamais évident d'affronter un concurrent direct. On a le bonheur de mener à la marque et des possibilités de mieux exploiter des ballons récupérés. Mais on n'a pas su faire courir l'adversaire. Au contraire, on était dans la précipitation. Peu à peu, on a reculé alors que notre adversaire a accentué son pressing et gêné nos relances. On a concédé l'égalisation sur un coup-franc magnifique et cédé sur un deuxième but largement évitable en raison d'une position collective défaillante. C'est bien évidemment dommageable mais c'est aujourd'hui derrière nous.


Face à Rennes (0-2), l’ASSE avait affiché un tout autre visage.

On avait été plus justes, plus précis dans nos entreprises et notamment nos sorties de balle, ce qui nous avait permis de contrer cette équipe de Rennes. Là, face à Lorient, on a perdu un, voire trois points car notre prestation a été insuffisante. On a failli dans la passe et  les déplacements. On a tout confondu : verticalité,  prise de risque... On a tenté un dribble sur chaque ballon touché. On a été trop brouillons et trop improductifs.


Dans l'état d'esprit,  le groupe répond présent. On fait les efforts, parfois mal, mais on les fait. 

L’ASSE a-t-elle paradoxalement plus de difficulté à imposer son jeu face à des concurrents directs ?

On manque de régularité. On est trop cycliques. Très peu de joueurs - jeunes ou plus aguerris - sont constants. En revanche, dans l'état d'esprit,  le groupe répond présent. On fait les efforts, parfois mal, mais on les fait. Avant notre match contre Lorient, on était l’équipe de Ligue 1 qui avait remporté le plus de duels depuis le début de saison. Notre débauche d'efforts nous fait cependant perdre parfois de la lucidité.


Que pensez-vous du parcours du RC Lens, votre prochain adversaire ?

Un gros match nous attend demain (mercredi) contre Lens, une belle équipe dont j'apprécie le jeu et qui a pris confiance depuis le match aller. Elle montre une vraie intensité avec et sans le ballon. Ce sera un beau challenge à relever. On a déjà montré notre capacité à réagir.


Comment jugez-vous l'évolution de Zaydou Youssouf qui va vous succéder en conférence de presse ?

Il s'agit d'un jeune joueur qui n'a pas été formé au bon poste et a un peu perdu du temps. Il a un beau profil pour jouer dans le cœur du jeu. Il doit progresser dans la prise d'informations, le relâchement, les contrôles vers l'avant, la simplicité dans le jeu. Il est doté d'une super frappe et possède de grosses qualités techniques qu'on ne voit pas suffisamment. Il a un vrai potentiel à mieux exploiter. Il a encore des paliers à franchir.


Vous êtes Manager général de l’AS Saint-Étienne depuis dix-huit mois. Comment vous situez-vous par rapport à votre feuille de route?

La route est sinueuse. On a la volonté de mettre en place un projet plus vertueux mais on est confrontés à des événements complètement dingues. Les conséquences de cette pandémie sont terribles. Les prévisionnels sont obsolètes. Il n'y a pas de recettes. Comme dans un jeu de quilles, tout a été blackboulé. On raisonne désormais d'un mois sur l'autre. Combien de clubs, d'ailleurs, resteront sur le carreau ? Être pérenne dans un tel contexte, c'est déjà costaud.

Fil infos

Palmarès

Logo AESIO Mutuelle
Logo le coq sportif
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire