#FCNASSE Pros Samedi 19 Sept. 2020 à 14h40

Claude Puel : "Un autre challenge"

L'ASSE se déplace à Nantes seulement deux jours et demi après sa victoire à Marseille. Le Manager général des Verts constate que les conditions dans lesquelles son groupe doit se préparer ne sont pas optimales.

Avez-vous accueilli la victoire à Marseille comme un cadeau pour votre 600e match de Ligue 1 comme entraîneur ?
Pas comme un cadeau. J'avais dit que c'était un beau petit challenge à relever car l'ASSE n'avait pas gagné à Marseille depuis 41 ans. Et on a relevé ce challenge. Les joueurs ont fait beaucoup de courses et mis beaucoup d’intensité. On a aussi subi des blessures et on est rentrés à 4h du matin à cause d'un contrôle antidopage qui s'est déroulé après la rencontre. Ce n'est pas évident de préparer un déplacement aussi rapproché dans ces conditions. On va jouer seulement deux jours et demi après notre match à Marseille.  C'est un autre challenge. Lors des deux dernières séances d'entraînement, on a formé différents groupes de travail. Le staff est à l'écoute et individualise  les contenus d'entraînement. Il faut faire attention. Même ceux qui ont peu ou pas joué à Marseille ont dépensé de l'énergie en vivant le match depuis le banc de touche. L'important était que l'équipe récupère le mieux possible.


Jouer à l’extérieur avec aussi peu des spectateurs représente-t-il un avantage pour vos jeunes joueurs ?
Non. Ce n’est pas évident de jouer des matches avec si peu de spectateurs. Vous ne pouvez pas compter sur le public pour vous motiver. Il faut du caractère pour être acteur de la rencontre et mon groupe en a. J’ai connu ça à Monaco, où j’ai joué un devant un public peu fourni. D’ailleurs, les joueurs qui ont réussi à Monaco ont réussi partout ailleurs parce qu’ils avaient un gros caractère pour se dépasser sans attendre que le public ne les pousse.


Je n'aime pas subir les situations, alors j'ai anticipé les manques à certains postes lors de la préparation. Nos matches amicaux ont permis de donner de la polyvalence à plusieurs joueurs 


Vous allez disputer votre troisième match en huit jours. Est-ce un gros handicap par à Nantes?
J'ai déjà dit que ce championnat risquait de ne pas être très équitable. Notre premier match à Marseille a été reporté à cause du protocole sanitaire défini par la LFP. Depuis, celui-ci a été changé et nous aurait permis de jouer ce match s'il avait mis en œuvre dès le début de la compétition. Là, on enchaîne un troisième match en une semaine alors que notre adversaire a eu toute la semaine pour travailler. On demande énormément aux joueurs. Il y a une débauche d’énergie, physique et mentale. On s’adapte pour rester performants. 


Nantes reste sur une courte défaite à Monaco (1-2). Comment avez-vous jugé sa dernière prestation? 

Nantes aurait mérité un autre résultat. C'est une équipe athlétique, qui propose de la vitesse et de la puissance pour se projeter rapidement vers l’avant. Elle s'appuie un bloc défensif très resserré et bien orchestré.

Les blessures vont-elles vous contraindre à recruter ?
Je ne me pose plus cette question. Comme je l'ai déjà expliqué, je me concentre sur mon groupe.  Je ne demande rien et je ne suis pas exigeant car on n'a pas possibilité de l’être. Je n'aime pas subir les situations, alors j'ai anticipé les manques à certains postes lors de la préparation. Nos matches amicaux ont permis de donner de la polyvalence à plusieurs joueurs dont Yvann Maçon, qui évolue pour l'instant sur le côté gauche, et Aimen Moueffek, qui a découvert le poste de latéral droit.

Fil infos

Expériences ASSE

Palmarès