#NOASSE Pros Mardi 17 Décembre 2019 à 14h24

Claude Puel : "Rebondir malgré les aléas"

Pour l’entrée en lice des Verts en Coupe de la Ligue BKT, le manager général de l'ASSE veut voir son équipe tirer les enseignements du match face au PSG et entamer une spirale positive.

Comment se remet-on d’une défaite face au PSG ?
Tout ce qui arrive dans un match de foot peut être constructif si l’on en tire les leçons. On fait une analyse saine. On connaît la physionomie de ce match, ses tournants. Le score aurait pu être plus lourd, mais aussi moins lourd si l’on avait été efficaces. L’important, c’est de bien analyser la rencontre car on peut en tirer beaucoup d’enseignements pour le futur. Notamment en ce qui concerne les jeunes joueurs qui doivent apprendre à mieux gérer leurs émotions.


Qu’est-ce qui vous a plu mais aussi déplu au cours de cette rencontre ?
L’entame n’a pas été conforme à ce qu’on voulait faire. Face à une telle équipe, il faut un minimum d’agressivité et ne pas trop subir. Dès le départ, on s’est mis sur des bases défensives, sans pressing, ni densité. On n'a pas défendu en avançant. Notre début de match a été raté. On concède un but normal dans ces conditions-là. Derrière, on a une belle balle d’égalisation et, même à dix, on a la possibilité de revenir à 1-2. J’ai davantage apprécié notre réaction collective en seconde mi-temps. On a affronté un grand PSG mais, malgré tout, je considère qu’on a existé. Après la pause, on n’a pas seulement essayé de défendre et d’en prendre le moins possible, on a joué. Après le premier but encaissé très tôt et l’expulsion, on aurait pu baisser pavillon mais l’équipe a su rester dans le match.


Quels objectifs à court terme fixez-vous à vos joueurs ?

Les équipes qui ont du caractère rebondissent. Elles font en sorte que ces moments difficiles soient minorés et qu’ils cessent le plus vite possible. Ça aussi, ça fait partie de l’apprentissage pour un groupe : rebondir malgré les aléas. Tirer les enseignements doit nous permettre de nous projeter très vite sur les échéances qui s’annoncent. Le déplacement à Nîmes arrive très vite. C’est intéressant.


Oui il y a des défaites, mais aussi des explications.

Comment abordez-vous votre entrée en lice en Coupe de la Ligue BKT ?

Les matches de coupe sont des matches couperets. Dans un championnat, on peut bâtir pour arriver bien placés au moment du dernier sprint. En coupe, c’est la vérité de l’instant. Pour réaliser un bon parcours, il faut de la qualité mais aussi un peu de chance. On ne maîtrise pas tout, comme les tirages au sort par exemple. Lors d'un match, il faut répondre présent dans l’instant T.


Quel regard portez-vous sur le Nîmes Olympique ?

Nîmes est une équipe en difficulté en championnat mais qui n’est pas récompensée de ses efforts. Les matches comme celui de demain sont une bouffée d'oxygène pour une formation mal classée.


Aurez-vous le possibilité de modifier votre groupe pour cette rencontre ?

Je ne sais pas encore quels joueurs seront à ma disposition. On s’est présentés devant Paris sans beaucoup de forces vives. En face, il y avait une équipe avec une pléiade de joueurs de haut niveau et au complet. Ce n’était pas notre cas. On traverse un moment difficile car on a beaucoup de blessés, des absences de joueurs qui auraient pu être très importants. Oui, il y a des défaites, mais aussi des explications.

Expériences ASSE

Palmarès