#PSGASSE Pros Jeudi 23 Juillet 2020 à 16h23

Claude Puel : "On défendra fièrement notre chance"

Même s’il attribue au PSG l’étiquette de favori, le manager général de l’ASSE entend jouer sa carte à fond lors de la finale de Coupe de France.

Comment abordez-vous ce match ?
On n’est pas favoris. Notre objectif, c’est de s’éclater, d'être acteurs du match. Lors de nos deux derniers matches face au PSG, on a rapidement dû jouer à dix. Ça ne pardonne pas. À chaque fois, malgré notre infériorité numérique, on a continué à être entreprenants, on ne s’est pas recroquevillés devant notre but. Ce que je souhaite, c’est qu’on se lâche. On n’a rien à perdre. Bien au contraire.


La victoire de Rennes au même stade de la compétition la saison dernière constitue-t-elle un exemple à suivre ?

Ça laisse au moins envisager une possibilité de les battre. Le PSG avait mené de deux buts, puis Rennes était revenu au score avant de l’emporter aux tirs au but. Bravo aux Rennais mais on sera dans un tout autre contexte. C’est un match de reprise, avec beaucoup d’interrogations, même si on a effectué une préparation intéressante. La situation sanitaire fait que ce sera un match particulier. Mais on défendra fièrement notre chance.


Auriez-vous préféré vivre une finale avec un stade plein ?

Bien entendu. On aurait aimé que ce soit dans d’autres conditions, avec nos supporters. On a vécu une demi-finale extraordinaire, notamment avec le scénario et une qualification au bout. La fin avait été énorme. Ce sont des images magnifiques de communion, de partage, qui ont été diffusées dans le monde entier. Dans les matches à huis clos, tout est particulier. On aborde cela complètement différemment.


Ce que je souhaite, c’est qu’on se lâche. On n’a rien à perdre. Bien au contraire.


Affronter le PSG pour le premier match officiel de la saison est-il un avantage ?

Je ne pense pas. Il vaut mieux aborder le PSG dans une succession de matches. C’est une équipe très sollicitée, qui joue sur plusieurs tableaux. Avec l’enchaînement des rencontres, elle ne peut pas mettre la même énergie tout le temps. Demain (vendredi), tout sera différent.


Quel bilan tirez-vous de la première partie de votre préparation ?
J’ai retrouvé un groupe très frais mentalement à la reprise. On ne savait pas où le situer avec ce qu’avait imposé le confinement. Ce n’était pas évident. Malgré tout, il y avait beaucoup d’application. Tout le monde s’est focalisé sur cette finale. Même les joueurs moins concernés dans les matches amicaux ont joué le jeu. Je les ai d’ailleurs félicités. Offensivement, il y a eu de bons enchaînements et défensivement une certaine solidité et une envie de faire les efforts ensemble. 

Expériences ASSE

Palmarès