#SRFCASSE Pros Dimanche 14 Févr. 2021 à 18h14

Claude Puel : "On a su être réalistes"

Le Manager général de l'ASSE se félicite de la victoire de son groupe obtenue grâce à une solidarité de tous les instants et une maîtrise retrouvée face au but.

Comment jugez-vous ce nouveau succès, le troisième en quatre matches ?

Notre victoire est méritée par rapport à l’état d’esprit affiché et l’organisation qui a été la nôtre. On a su être réalistes alors que ce n’était pas notre point fort ces dernières semaines. On a eu moins de tirs cadrés qu’à Sochaux mais on a mieux joué les coups. Ce groupe progresse dans l’adversité. On vit une saison difficile qui nous rend plus costauds. Mes joueurs vont devenir plus forts en surmontant toutes les épreuves qu’il traverse.


Quelles sont vos principales satisfactions ?

On a fait preuve de solidarité, comme face à Metz. J’ai beaucoup regretté notre élimination de la Coupe de France car, au-delà du résultat, elle va priver certains joueurs de temps de jeu mais je suis satisfait de la réponse que le groupe a apportée cet après-midi.


Quel était votre plan de jeu ?

On n’a pas eu la possession. Le pressing de Rennes nous a parfois empêchés de bien relancer. Rennes a un peu les mêmes principes de jeu que nous. Aujourd’hui, son bloc était haut et le nôtre, plus bas. Mais on s’est bien adaptés. On a effectué un travail très précis à la perte du ballon. On devient également plus solides. On prend moins de buts casquettes même si celui de Sochaux en était un. Jessy (Moulin) a réalisé les arrêts qu'il fallait.


Wahbi Khazri a réussi une passe décisive sur le premier but de Denis Bouanga.

Wahbi a su être opportuniste et s’est bien baladé entre les lignes. C’est important qu’il reste bien dans l’axe comme il l’a fait aujourd’hui.


On ne joue pas en fonction du classement. On veut répondre présent lors de chaque match sans regarder le parcours de nos adversaires directs.


Cette victoire peut-elle constituer un déclic ?

Vous aimez bien les déclics (sourire). Chaque match est important et aucun club du championnat n’a de certitudes.


Le déclic peut-il être pour Denis Bouanga ?

Je l'espère. Il a été entreprenant et travailleur.


Strasbourg et Nantes, qui vous suivent au classement, se sont également imposés. Il ne fallait pas chuter à Rennes...

On ne joue pas en fonction du classement. On veut répondre présent lors de chaque match sans regarder le parcours de nos adversaires directs.


Pourquoi Anthony Modeste ne figurait-il pas dans le groupe ?

On est plein de surprises. On a appris la maladie d’Anthony Modeste hier juste avant notre départ à Rennes. Je ne pensais pas emmener Charles Abi car il ressentait une douleur à l’épaule après un choc subi à Sochaux. On a tenté le coup. Charles a effectué un essai à l’échauffement qui s’est révélé concluant. Je suis d’autant plus déçu de perdre Anthony qu’il était en progrès physiquement. Pour l’instant, il n’a aucun symptôme de Covid-19. Il doit donc passer un nouveau test de dépistage ce lundi.

Fil infos

Palmarès

Logo AESIO Mutuelle
Logo le coq sportif
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire