#FCLASSE Pros Dimanche 28 Févr. 2021 à 17h35

Claude Puel : "On a manqué de justesse"

Le Manager général de l'ASSE regrette que son équipe ait mal négocié plusieurs situations favorables lors de certains temps forts, en première mi-temps, avant de trop reculer en fin de match.

Vous aviez le match en main à la mi-temps. Comment expliquez-vous le scénario de la seconde période ?

On offre la deuxième mi-temps à Lorient. En première période, on a fait beaucoup d'efforts, on a beaucoup couru mais on a manqué de justesse pour mieux exploiter les situations favorables qu'on s'est créé. En revanche, on a trop subi en seconde période. Lorient a égalisé sur un superbe coup-franc. Quand on subit autant, on s'expose à un coup de pied arrêté. Lorient nous a mis la pression et on a accepté sa domination. C'est une grosse frustration car le nul aurait récompensé l'abnégation de mon équipe. La victoire de Lorient est néanmoins méritée. C'est une équipe qui s'est bien relancée en battant notamment le PSG.


Regrettez-vous de ne pas avoir réussi le break en première mi-temps?

Bien sûr ! On menait à la marque après une mi-temps solide lors de laquelle, avec plus de justesse, on aurait pu corser l'addition. On a récupéré beaucoup de ballons et en jouant plus judicieusement, on aurait pu faire la différence. C'est vraiment dommage de ne pas rapporter au moins un point.


Pourquoi Aïmen Moueffek est-il sorti vingt-huit minutes après son entrée en jeu?

C'est un choix tactique, pas une punition. Quand on s'est retrouvés menés au score, il fallait faire entrer un élément offensif de plus, en l'occurrence Maxence Rivera, pour tenter d'égaliser.. 


Je ne peux pas reprocher à mes joueurs leur manque de combativité. On a beaucoup défendu, mais on a été pauvres avec le ballon. 


Êtes-vous déçu par la prestation de votre équipe ?

C'était un match fermé parce que deux équipes avaient besoin de prendre des points. Aucune n'a réussi se lâcher vraiment sur un terrain qui n'était fait pour développer du jeu. Je ne peux pas reprocher à mes joueurs leur manque de combativité. On a beaucoup défendu, mais on a été pauvres avec le ballon. À Rennes, où on avait passé une partie du match à défendre, on avait fait mal à l'adversaire.


Cette contre-performance marque un coup d'arrêt dans la course au maintien.

Notre série d'invincibilité (5 matches sans défaite) était intéressante mais on savait que ce match serait difficile. Il faudra batailler jusqu'au bout. On doit réagir à domicile contre Lens dès mercredi. Ce n'est pas parce qu'on est dans une bonne série qu'automatiquement tout est beau et qu'on peut décompresser. Aujourd'hui, il ne faut pas non plus dramatiser. Restons mesurés dans la victoire comme dans la défaite. Je regrette ce résultat pour nos supporters mais il ne faut pas sous-estimer nos adversaires. Les Lorientais ont battu Paris et méritaient de gagner à Nîmes. On a perdu cette manche mais il en reste d'autres.


Est-ce que le but marqué sur coup de pied arrêté est un point positif ?

Les coups de pied arrêtés sont le symbole, pour les deux équipes, d'un match fermé. Chaque formation a concédé un but sur coup de pied arrêté car il n'y avait pas beaucoup d'occasions. Sur le deuxième but qu'on encaissé, un ballon dévié nous empêche d'intervenir. Puis après un concours de circonstances le ballon arrive au second poteau où le joueur de Lorient réussit un tir qui passe au ras du poteau. Le ballon aurait pu être renvoyé par le montant ou finir à côté. On n'a pas eu ce brin de réussite qui nous aurait permis d'obtenir le nul.

Fil infos

Palmarès

Logo AESIO Mutuelle
Logo le coq sportif
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire