#ASSEOGCN Pros Dimanche 18 Oct. 2020 à 20h16

Claude Puel : "Le score est lourd"

Le Manager général de l’ASSE était logiquement déçu du résultat face à Nice mais voulait rester sur l’image laissée par la deuxième période de ses troupes.

La jeunesse de votre effectif vous coûte-t-elle la victoire ce soir ?
Non, je ne pense pas. Je prends la première période pour moi. On a essayé un système qu’on n’a pas pu travailler cette semaine  à l'entraînement à cause de cas contacts et de l'absence de plusieurs joueurs retenus par leur sélection nationale. On a pu être dans un certain inconfort par rapport à cette situation. Ensuite, je considère que notre deuxième période est probante. On aurait mérité de revenir au score. On a sans doute manqué de lucidité pour concrétiser. Le score est lourd et ne reflète pas la physionomie du match.


Comment expliquez-vous votre début de match manqué ?
On a été dans la réaction, comme sur l’action du premier but. On n’a pas été efficaces dans le pressing collectif et notre jeu s'en est ressenti. On a donc facilité la tâche de l’adversaire, qui en plus est habile techniquement. En seconde période,  on est revenus avec d’autres intentions et on a eu le contrôle du ballon. On doit être plus acteurs. Les retours de certains joueurs vont nous faire beaucoup de bien. On a eu du mal à ressortir le ballon et à trouver du liant entre les lignes. Les choses seront plus faciles quand on récupérera l’effectif au complet.


Pourquoi votre équipe marque-t-elle le pas après un excellent début de saison ?

On est dans un moment difficile car on a beaucoup d’absences. Ce n’est plus du tout la même défense qu’au début de championnat. Même Miguel (Trauco), qui est entré en jeu en seconde mi-temps, a eu du mal à terminer car il revient d’Amérique du Sud où il a joué avec sa sélection. Il faut retrouver petit à petit notre effectif. Je persiste à dire qu’on a montré de belles choses. Malgré tous les aléas qu’on subit dernièrement, on reste compétitifs. La première période a été insuffisante. On l’a payé.


Je prends la première période pour moi. On a essayé un système qu’on n’a pas pu travailler cette semaine à l'entraînement.


Pourquoi Denis Bouanga a-t-il démarré la rencontre sur le banc ?
Denis est un joueur important pour nous. J’attends beaucoup plus de lui en termes d’efficacité et d’intensité. J'aimerais qu'il exploite mieux ses qualités intrinsèques, qui sont magnifiques. On compte sur lui mais à un meilleur niveau.


Qu’avez-vous pensé de Panagiotis Retsos, qui a disputé son premier match sous le maillot Vert ?

Il a été intéressant. Avec le ballon, il est serein et facile techniquement. C’est un très bon défenseur. Ce n’est pas une surprise car, si on l’a recruté, c’est qu’on pensait qu’il pouvait nous apporter cette assurance. Il a seulement effectué un entraînement avec le groupe car lui aussi était en sélection. Malgré la méconnaissance de ses partenaires, il s'est bien adapté.


Le match de dimanche prochain à Metz prend-il plus d'importance après trois défaites consécutives ?
Il n'y a pas de match plus important que les autres. On les joue tous pour les gagner. On se déplacera pour faire le meilleur résultat possible. On verra surtout sur qui on pourra compter. Je ne veux pas jouer sur ça, mais on a quand même beaucoup de problèmes d’effectif. Il y a les blessés, les suspendus et des joueurs internationaux qui ont été disséminés dans le monde entier. On a des circonstances atténuantes. Notre attitude a été meilleure en seconde période, on ne doit pas s’éloigner de ça. Quand on retrouve cette intensité, on peut faire des choses intéressantes et avoir du répondant. À nous de l’exprimer dès le départ.

Fil infos

Palmarès