#SDRASSE Pros Samedi 09 Janv. 2021 à 23h37

Claude Puel: "Je suis en colère"

Le Manager général de l'ASSE regrette plusieurs faits de jeu, dont le penalty sifflé dès le début du match, qui ont annihilé les efforts de ses joueurs face à Reims (1-3).

Estimez-vous que l'arbitre a faussé le match?

Je suis en colère par rapport à un enchaînement de faits de jeu qui nous a été préjudiciable. Je ne m'y retrouve pas du tout. Je n'ai pas l'habitude de parler de faits de jeu et d'arbitrage mais là, je ne comprends pas. Mathieu Debuchy ne peut pas se couper la main sur une frappe à bout portant. Sur le coup franc sifflé avant le troisième but, Mathieu prend un coup de coude dans la bouche. Il est en sang. Mathieu, encore lui, se fait déséquilibrer dans la surface. Normalement, c'est penalty. Je ne suis pas un entraîneur qui s'attarde sur des faits de jeu mais ce soir (samedi), je veux aussi protéger la prestation de mes joueurs. On a été entreprenants, on ne s'est pas liquéfiés. On a même gardé notre sang-froid malgré les aléas. Mes joueurs se sont bien comportés. On a plus de tirs, plus de situations, plus de tout que l'équipe adverse, mais les faits de jeu ont complètement changé la physionomie du match.


Votre équipe était-elle émoussée après les efforts consentis face à Paris trois jours plus tôt ?

Je ne pense pas. On a poussé. Les gars ont tout donné contre Paris. Ceux qui ont joué ce soir ont également tout donné. On voulait répartir les temps de jeu mais on n'a pas trop pu le faire avec l'absence de "Kolo". Lucas Gourna a réussi une très bonne entrée. On savait que Reims excellait en contre. Il a fallu s'employer pour éviter certains contres qu'ils ont lancés. Notre grosse débauche d'énergie  n'est pas récompensée. C'était un match particulier, à nous d'en faire un accident.


On peut nous reprocher quelques ballons perdus trop facilement mais on n'a pas été récompensés de nos efforts.


Comment expliquez-vous vos difficultés dans les trente derniers mètres?

On jouait contre un bloc bas, qui attendait les opportunités de nous contrer. Quand ils mènent à la marque sur un fait de jeu, ça les renforce dans leur position. C'est très difficile de faire du jeu et contrecarrer les contres. Pourtant, je considère qu'on a eu des situations pour marquer. Mais il faut aussi être capable de jouer dans des petits périmètres. Peut-être qu'on n'a pas été assez tranchants en première période ou pas assez présents sur les coups de pied arrêtés. On a une balle d'égalisation. La seconde période a été pleine. Mes joueurs ont fait preuve de courage dans l'adversité. Les entrants ont performé. On peut nous reprocher quelques ballons perdus trop facilement mais on n'a pas été récompensés de nos efforts.


Vous perdez Panos Retsos sur blessure en fin de première période alors que vous aviez songé à le laisser sur le banc après son retour réussi face à Paris.

Oui, j'ai hésité à le faire débuter. Notre secteur défensif n'est pas épargné puisque "Kolo" est malade. La titularisation de Panos était un choix légitime puisqu'il sortait d'une bonne prestation. J'avais besoin de bases solides, rassurantes. Mais Saïdou Sow a vite pris ses marques quand il est entré en jeu. Sa performance reste intéressante.


Charles Abi a inscrit son premier but en Ligue 1 Uber Eats. Ce but peut-il lui servir de déclic ?

Je suis content pour Charles. Il marque un but plein de sang-froid grâce à un petit plat du pied alors que beaucoup auraient frappé en force. Il a su être présent, garder quelques ballons et apporter sa densité physique. Il a un profil intéressant. À lui de continuer dans ce sens-là.

Fil infos

Palmarès

Logo ZEbet
Logo le coq sportif
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire
Logo partenaire